Mooney: «Je ne sais pas!»

Publié le 25/02/2013 à 07:42, mis à jour le 25/02/2013 à 12:17

Mooney: «Je ne sais pas!»

Publié le 25/02/2013 à 07:42, mis à jour le 25/02/2013 à 12:17

[Photo : Bloomberg]

BLOGUE. Il n’y a pas de domaine plus prétentieux que la finance en général et la Bourse en particulier. Demandez à un stratège ce qu’il pense de la Bourse et il vous répondra de long en large avec sa théorie. Demandez lui ce qu’il pense de Bombardier, il vous répondra avec autant de conviction et de même si vous lui parlez d’Apple.


En fait, peu importe le titre, que ce soit Kazaktan Minerals ou Tombectou Industrials, ou un autre, il sait, lui, ce que feront toutes ces sociétés....


C’est évidemment un leurre (en des jours moins favorables, j’aurais parlé de maladie mentale), mais l’attitude est très répandue.


Cela provient de deux sources, diamétralement opposées. D’abord, c’est le réflexe des débutants, qui connaissant un peu la Bourse, se font un devoir de tenter de vous impressionner en ayant une opinion sur tout. Et ils se font un devoir de vous l’expédier en plein visage, si vous leur en donnez l’occasion.


C’est également l’apanage de bien des vétérans des marchés financiers qui ont passé leur vie à «surfer» le domaine sans vraiment approfondir quoique ce soit. Si vous leur parlez quelques minutes, vous pouvez être convaincus qu’ils savent ce dont ils parlent. Si vous leur parlez quelques heures, vous serez probablement convaincus de l’inverse.


Savoir dire «je ne sais pas»


À propos de ce blogue

Chroniqueur au Journal Les Affaires, Bernard Mooney traite de la Bourse sous toutes ses facettes en s’adressant particulièrement aux investisseurs à long terme. Il est connu pour une vision misant sur le gros bon sens.

Bernard Mooney
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Bourse: la géopolitique mine Wall Street, Lululemon bondit de 17%

11/09/2014 | LesAffaires.com et AFP

L'incertitude géopolitique revient à l'avant-scène; les détaillants Lululemon et Dollarama évoluent à contre-courant.

Bourse: Wall Street soulevée par Apple, Toronto pénalisée par les ressources

10/09/2014

Toronto atteint un creux de trois semaines et New York profite du rebond de 3% du titre d'Apple.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

La Bourse est-elle réellement surévaluée?

Édition du 30 Août 2014 | François Pouliot

BLOGUE. Est-ce le moment de réduire son exposition au marché boursier ou de l'augmenter ?Lors de la publication des ...

Des investissements de la Chine qui tournent au fiasco

BLOGUE. De nombreuses acquisitions réalisées par le géant asiatique ne génèrent pas les bénéfices prévus.

La baisse des ressources : pas un mauvais présage

Les cours des matières premières sont à leur plus bas en 5 ans, selon l’indice Bloomberg ...