La dette fédérale atteindra 600 G$ samedi

Publié le 23/11/2012 à 15:18

La dette fédérale atteindra 600 G$ samedi

Publié le 23/11/2012 à 15:18

La Fédération canadienne des contribuables a annoncé vendredi que la dette fédérale canadienne atteindrait 600 milliards $ peu avant 23 h 19 samedi, ce qu'elle a estimé être inacceptable.


Le groupe, qui a mis un "compteur de la dette" sur son site Internet, soutient que le plan de relance économique du gouvernement Harper et d'autres dépenses sont à l'origine de cette dette historique.


Le directeur de la Fédération, Gregory Thomas, a déclaré lors d'une conférence de presse vendredi que le plan de relance avait été une mesure superflue et que les contribuables canadiens devraient probablement le rembourser pendant les 20 ou 30 prochaines années.


Le gouvernement conservateur a pour sa part affirmé que son plan avait joué un rôle essentiel pour maintenir et créer des emplois durant la pire récession à avoir ébranlé le pays depuis la Grande Dépression.


M. Thomas a particulièrement décrié l'argent dépensé par Ottawa pour les publicités visant à promouvoir son plan.


Selon la Fédération, la dette ne fera qu'augmenter tant que le gouvernement dépensera au-delà de ses moyens. Il s'est réjoui de l'engagement du ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, de balancer le budget avant la prochaine élection.


M. Flaherty a toutefois reconnu le mois dernier que les répercussions de la récession empêcheraient le fédéral d'effacer la dette d'ici 2021.


Le ministre a indiqué que le gouvernement continuait à chercher des façons de réduire les dépenses alors qu'il prépare le budget de 2013.


Tout comme pour les budgets précédents, Jim Flaherty a exclu de hausser les impôts et de couper dans les transferts aux provinces.

Sur le même sujet

Endettés, mais pas inquiets, les Canadiens

La Banque du Canada juge que l'endettement des ménages constitue un risque pour le pays, pas les principaux intéressés.

Valeant délaisse les acquisitions pour rembourser sa dette

09/12/2014 | lesaffaires.com

La pharmaceutique lavalloise ralentit sa stratégie d'acquisitions musclée pour mieux rebondir.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Poutine joue à la roulette russe

20/12/2014 | François Normand

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.

Hausse des tarifs des CPE: pas de solutions fiscales miracles, mais ...

20/12/2014 | Stéphane Rolland

Voici quelques solutions fiscales pour atténuer l’impact de la hausse des frais de garde décrétée par Québec.

Combien ça coûte un bar chez soi?

Édition de Novembre 2014 | Steeve Proulx

S'équiper pour veiller tard, ça revient à combien ?