Trump critique l'industrie canadienne du bois d'oeuvre

Publié le 01/06/2018 à 15:36

Trump critique l'industrie canadienne du bois d'oeuvre

Publié le 01/06/2018 à 15:36

Par La Presse Canadienne

(Photo: Getty)

Moins de 24 heures après avoir annoncé que des tarifs seraient imposés sur les importations canadiennes d'acier et d'aluminium, le président des États-Unis, Donald Trump, s'est tourné vers Twitter pour dénigrer l'industrie canadienne du bois d'oeuvre, un secteur qui pourrait être une source d'inspiration en ce qui a trait à la résilience face aux tarifs américains.


M. Trump a critiqué les politiques canadiennes sur le bois d'oeuvre et l'agriculture, les utilisant comme des exemples de la façon dont les États-Unis sont maltraités par le Canada.


Le secteur canadien du bois d'oeuvre est confronté depuis près d'un an aux tarifs douaniers aux États-Unis et a allongé plus de 200 millions $ en 2017 pour couvrir des droits totalisant environ 20% de la valeur de toutes les exportations. 


Des centaines de millions de dollars de plus devraient également être versés en 2018.


Cependant, l'industrie canadienne a été moins touchée que prévu, car les droits imposés par le gouvernement américain ont été retransmis aux consommateurs américains sous la forme de prix plus élevés.


La forte hausse de la demande de bois d'oeuvre attribuable au boom de la construction résidentielle aux États-Unis, où les mises en chantier ont été l'an dernier plus élevées qu'elles ne l'ont été dans une décennie, a contribué à faire grimper les prix à des niveaux records.


Selon Nathan Janzen, économiste principal à la Banque Royale, les mêmes forces pourraient jouer dans le dossier des tarifs sur l'acier et l'aluminium. En effet, la vigueur de l'économie mondiale et du secteur industriel nord-américain pourrait probablement absorber les prix, qui ont déjà grimpé depuis que ces mêmes tarifs ont été imposés à d'autres pays, en mars. 


Le gouvernement fédéral a déclaré jeudi qu'il riposterait aux tarifs américains de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium, en imposant des droits équivalents sur 16,6 milliards $ de marchandises américaines.


M. Janzen a noté que les tarifs de l'acier et de l'aluminium étaient uniquement attribuables aux politiques de M. Trump, tandis que le dossier du bois d'oeuvre résineux a été un irritant pour plusieurs administrations des deux grands partis politiques américains.


Le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, a dit ne pas vouloir comparer les industries du bois d'oeuvre et des métaux, même si les deux secteurs clés de l'économie canadienne font face à des tarifs.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

23/06/2018 | François Normand

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...