Mines: le boom minier n'est pas terminé, dit Bachand

Publié le 23/08/2012 à 18:04, mis à jour le 27/08/2012 à 13:39

Mines: le boom minier n'est pas terminé, dit Bachand

Publié le 23/08/2012 à 18:04, mis à jour le 27/08/2012 à 13:39

Par Martin Jolicoeur

Photo: Bloomberg

Les représentants des deux principaux partis à l’Assemblée nationale ne partagent pas l’opinion d’un homologue australien selon qui l’ère des grands investissements miniers dans le monde tire à sa fin.


Cette opinion a été exprimée ce matin par le ministre australien des Ressources naturelles, en réaction aux faibles résultats financiers présentés plus tôt par les géants anglo-australiens, Rio Tinto et BHP Billiton.


«Nous avons profité d’investissements de 270 milliards de dollars australiens (225G d'euros). Le monde entier nous envie (...). Mais vous devez comprendre que le boom des ressources naturelles est terminé», a déclaré le ministre sur les ondes de la radio ABC.


«C'est devenu plus difficile au cours des douze mois passés, a-t-il poursuivi. Regardez l'état de l'économie en Europe et dans le monde. Pensez aux difficultés de la Chine (…) Le boom des cours des matières premières est terminé. Tous ceux qui ont une moitié de cerveau le savent», a insisté le ministre australien.


Invité à réagir à la sortie d’un débat électoral portant sur l’exploitation des ressources naturelles, une initiative de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), le ministre des Finances, Raymond Bachand a cherché à prendre ses distances face à une telle opinion.


«Ce n’est pas la fin du boom minier. Mais c’est certain que le secteur minier est un domaine cyclique qui pourrait ralentir compte tenu du ralentissement de l’économie mondiale», a répondu le député de la circonscription d’Outremont.


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Péladeau doit vendre ses actions de Québecor, dit Legault

09/03/2014

Le chef de la CAQ a fourbi ses armes et a carrément remis en question l'indépendance de l'empire médiatique.

L'événement le plus médiatisé de 2012 au Québec est...

Mis à jour le 19/12/2012

L'élection d'un gouvernement minoritaire péquiste a été la nouvelle la plus ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

24/10/2014 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face Ă  leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-SĂ©lect.