Manifestations des professionnels de Revenu Québec

Publié le 10/10/2018 à 06:50

Manifestations des professionnels de Revenu Québec

Publié le 10/10/2018 à 06:50

Par La Presse Canadienne

Des professionnels à l'emploi de Revenu Québec manifesteront, mercredi midi, dans plusieurs villes du Québec, pour protester contre la lenteur des négociations pour renouveler leur convention collective.


Ces professionnels sont des analystes en procédés informatiques, des agents de gestion financière, des vérificateurs d'impôt, par exemple. Ils sont membres du Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec, un grand syndicat indépendant des centrales.


Le contrat de travail des 4600 professionnels à l'emploi de Revenu Québec est échu depuis plus de trois ans et demi, soit depuis le 31 mars 2015. Et les négociations avaient même commencé avant.


Au cours d'une entrevue avec La Presse canadienne, mardi, le président du SPGQ, Richard Perron, a décrit des négociations qui avancent à pas de tortue. «Ça discute sur le normatif, sur les autres choses. Mais tant que le monétaire ne sera pas réglé, il n'y aura pas d'entente. Jamais une entente ne sera possible avec les chiffres qui sont sur la table présentement.»


M. Perron rapporte que lorsque Revenu Québec avait été transformé en agence, les employés avaient été incités à rester à l'agence — même s'ils perdaient ainsi leur mobilité dans la fonction publique — en se faisant dire que l'employeur pourrait désormais mieux les traiter, puisqu'il ne dépendrait plus de la fonction publique.


Or, cela ne s'est pas concrétisé, soutient M. Perron. «Il nous dit maintenant que non, il a les mains liées et c'est le Conseil du trésor qui a les cordons de la bourse dans les mains et qu'il ne peut rien faire.»


Il affirme que les augmentations offertes à ses membres de Revenu Québec résulteraient même en des augmentations moindres que celles qui ont été offertes à la fonction publique, à cause d'un calcul basé sur la masse salariale — la masse salariale de Revenu Québec n'étant plus la même que la masse salariale de la fonction publique.


Ces professionnels exprimeront donc leur mécontentement en manifestant, de 12h15 à 12h45, devant les bureaux de Revenu Québec à Montréal, Laval, Longueuil, Brossard, Québec, Gatineau, Trois-Rivières, Sherbrooke, Rimouski, Saguenay et Rouyn-Noranda.


De son côté, Revenu Québec a fait savoir que son «objectif premier est, encore et toujours, de parvenir à conclure une entente négociée avec ses employés» pour renouveler la convention collective. «Nous demeurons confiants d'y parvenir. Les négociations avec le SPGQ se poursuivent en ce sens», a-t-on ajouté.


De même, un autre débrayage de deux jours de ces professionnels est prévu à compter de vendredi soir prochain, à moins de progrès notables d'ici là.


Le syndicat a expliqué qu'il choisit cette période, le week-end, parce que cela n'affecte pas la population, mais l'employeur. Il indique que c'est durant le week-end que se fait la mise à jour du système informatique. De plus, c'est souvent durant le week-end que se font des vérifications de Revenu Québec dans les bars et les restaurants.


image

Sécurité alimentaire

Mardi 13 novembre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

À la une

À surveiller: Stingray, SNC-Lavalin et JP Morgan

Que faire avec les titres de Stingray, SNC-Lavalin et JP Morgan?

Bourse: les incertitudes freinent Wall Street à l'ouverture

Il y a 26 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les investisseurs restaient prudents lundi alors que se multiplient « éléments perturbateurs».

SMart: la coop qui fédère les pigistes veut s'installer au Québec

BLOGUE. La coop européenne SMart offre un filet social et professionnel à 35000 pigistes. Un projet pour le Québec?