Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires


Édition du 21 Novembre 2015

Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires


Édition du 21 Novembre 2015

Par Les Affaires

La photo de la semaine



Les jardins du Trocadéro, devant la tour Eiffel, sont inhabituellement déserts, sur cette photo prise au lendemain des attentats de Paris, qui ont fait 129 morts et plus de 350 blessés le 13 novembre. Le monument le plus visité de la capitale a rouvert lundi après-midi après avoir été fermé durant la fin de semaine. À la suite des attentats, la COP21, la conférence de Paris sur le climat, qui doit réunir plus de 200 000 personnes au Bourget à compter du 30 novembre, sera « réduite à la négociation », et « toute une série de manifestations annexes seront annulées », a annoncé le premier ministre français, Manuel Valls. — CAROLE LE HIREZ


Économie : Québec, championne de l’emploi au Canada



[Photo : Shutterstock]


Les dernières données sur l’emploi de Statistique Canada ne laissent aucun doute sur la vitalité économique de la région de Québec. Celle-ci affiche le plus bas taux de chômage (5%) des plus grandes villes canadiennes en octobre. Elle enregistre le plus haut taux d’emploi chez les 25-54 ans au pays, qui frôle 90% depuis juillet 2013. « En d’autres mots, 9 personnes sur 10 aptes à travailler, au sein de cette tranche d’âge, ont un emploi », dit Louis Gagnon, économiste principal de Québec International. La région a également établi en octobre un record quant au nombre d’emplois, à 447 700, soit 2 700 de plus qu’en septembre. — CLAUDINE HÉBERT


Énergies : 121


[Photo : Shutterstock]


Les pays du G20 consacrent 121 milliards de dollars américains par année au soutien des énergies renouvelables. En comparaison, ces pays dépensent 452 G$ US pour soutenir la production d’énergies fossiles, qui sont grandement responsables des changements climatiques. Ces résultats sont fondés sur des données récoltées par deux ONG, en 2013 et 2014.


Sources : Overseas Development Institute et Oil Change International


Un vendredi fou fou fou en ligne



[Photo : Shutterstock]


Cette année, les détaillants québécois s’apprêtent à vivre leur plus gros Vendredi fou en ligne. «Il y a un engouement», dit Charles Desjardins, vice-président d’Absolunet. Cette agence gère les sites de commerce en ligne d’une trentaine de détaillants québécois. Le dernier week-end de novembre, Absolunet s’attend à enregistrer une fréquentation de deux à quatre fois plus importante que d’habitude sur les sites de ses clients. Tous les commerçants ne voient pas pour autant d’un bon œil le Black Friday. Le détaillant américain REI, spécialisé en articles de plein air, a décidé que ses succursales resteront fermées ce jour-là. Clients et employés seront invités à profiter du grand air. — FANNY BOUREL


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Pourquoi les politiciens ne doivent plus s'occuper du climat

15/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Et si la solution était de s'inspirer des banques centrales, qui assurent la stabilité des prix?

Un 2e «One Planet Summit» pour renforcer la mobilisation

13/09/2018 | AFP

Elle se veut « une étape clé pour rehausser l’ambition », « pour encourager les dirigeants mondiaux» à agir.

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour le 23/09/2018 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.