Le Québec en bref (Édition du 9 mai 2015)

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mai 2015

Le Québec en bref (Édition du 9 mai 2015)

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mai 2015

Par Les Affaires

L’autorité portuaire de Québec souhaite accueillir annuellement 400 000 passagers de croisière d’ici 2025. [Photo: Port de Québec]

QUÉBEC


Croisières : le Port de Québec veut doubler sa capacité d'accueil


L'administration portuaire de Québec a présenté, le 27 avril, son projet d'infrastructures de croisière, appelé «Québec, destination phare sur le Saint-Laurent». Grâce à ce projet, qui comprendra un agrandissement et l'installation d'un terminal mobile, l'administration portuaire souhaite accueillir annuellement 400 000 passagers d'ici 2025. Le nombre de passagers par an est passé de 55 000 à 180 000 depuis l'an 2000. Le projet de 89,5 millions de dollars a comme but de doubler la capacité d'accueil du terminal Ross Gaudreault, d'améliorer la capacité d'accueil des navires de grande taille, d'accroître l'expérience client avec un deuxième terminal répondant aux normes d'accueil internationales et de répondre aux besoins logistiques des navires pour les opérations d'embarquement et de débarquement. «On va régler les conflits d'usage, séparer les pistes cyclable et piétonnière, prévoir deux souterrains pour les bagages et accroître la sécurité», a dit Mario Girard, pdg du Port de Québec. — QUÉBECHEBDO,QUÉBEC


MAURICIE


C’est parti pour CGI, à Shawinigan


Le géant montréalais CGI a inauguré, le 30 avril, ses bureaux de Shawinigan. L’entreprise, qui se spécialise dans les technologies de l’information, a été décrite comme une locomotive économique et promet de fournir 300 emplois à terme dans la région. D’ici décembre 2015, la multinationale prévoit embaucher 50 employés, dont plusieurs proviennent de l’étranger. Les postes à pourvoir sont ceux d’analyste programmeur, designer graphique ou d’architecte informatique. Le maire de Shawinigan, Michel Angers, ne cachait pas qu’il s’agissait pour lui d’un moment heureux. « Je désire souligner le professionnalisme de l’équipe de CGI, mais aussi sa rapidité d’exécution. Vous voulez voyager à vitesse grand V, et on est prêt à suivre votre train », a indiqué celui qui considère que cette venue dynamisera le centre-ville. Présent lors de l’inauguration, le ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Jacques Daoust, a estimé que les « sceptiques ont été confondus ». Le ministre Daoust a parlé de cette réalisation comme d’un travail d’équipe. — L’HEBDO DU ST-MAURICE, SHAWINIGAN


CENTRE-DU-QUÉBEC


Un contrat de 60 millions de dollars pour le groupe Merkur & Khrome


La firme de génie-conseil Merkur, de Sherbrooke, a obtenu un contrat de 60 millions de dollars du géant japonais Kawasaki pour fabriquer des sièges dans 837 wagons du train de banlieue de New York. Merkur s’est installée à Drummondville il y a deux ans à la suite de l’acquisition de Khrome Produit Transport. Selon le président de Merkur & Khrome, Martin Dufour, ce contrat créera une cinquantaine d’emplois et « assurera la pérennité de l’entreprise en tant qu’intégrateur de systèmes et fabricant de composants dans le secteur du transport en commun ». Trois partenaires financiers ont appuyé le projet de développement pour une valeur de 2,5 M$. Ce sont Investissement Québec, le Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie ainsi que Desjardins. L’apport de chacun d’eux n’a pas été dévoilé. — L’EXPRESS, DRUMMONDVILLE


ABITIBI-TÉMISCAMINGUE


Capitale du forage


Avec 73 % des entreprises de forage qu’on recense au Québec, l’Abitibi-Témiscamingue peut se targuer d’être la capitale du forage de la province. Selon les plus récentes données de l’Institut de la statistique du Québec, 18 des 26 entreprises de forage répertoriées au Québec avaient leur siège social dans la région. Si on ajoute le Groupe Major Drilling International de Moncton, qui a acquis le Groupe Bradley de Rouyn--Noranda en 2011, on obtient 19 sociétés qui ont pignon sur rue dans la région. Selon la directrice générale de l’Association de l’exploration minière du Québec, Valérie Fillion, ce portrait se justifie principalement pour des raisons historiques, mais aussi géographiques. « On explore dans la région depuis plus de 100 ans. Et on continue d’y découvrir de nouveaux gisements. Forcément, les entreprises de la région ont développé une expertise qui est maintenant reconnue à l’international.— LA FRONTIÈRE, ROUYN-NORANDA


LAURENTIDES


Le «dragon» Alexandre Taillefer investit dans Autobus Lion


Le constructeur d’autobus Lion de Saint-Jérôme profitera d’un soutien financier d’Alexandre Taillefer, l’un des « dragons » de Radio-Canada. XPND Capital, un fonds d’investissement privé en capital de croissance, dont M. Taillefer est l’associé principal, devient en effet un actionnaire minoritaire de l’entreprise jérômienne. Cet investissement, dont le montant n’a pas été dévoilé, permettra notamment à Autobus Lion de finaliser la commercialisation de son autobus scolaire entièrement électrique, l’« eLion ». Selon Alexandre Taillefer, l’entreprise de Saint-Jérôme « a développé un produit novateur qui met à profit l’expertise québécoise et qui a le potentiel de révolutionner l’industrie du transport collectif et privé à l’échelle internationale ». — LE MIRABEL, MIRABEL


 


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Technostrobe s'offre l'Europe et un tout nouveau marché

23/04/2018 | Martin Jolicoeur

La québécoise Technostrobe, de Coteau-du-Lac, vient d'acheter gros aux Pays-Bas.

Transport maritime : les armateurs sont inquiets

01/12/2017 |

Afin d'assurer la fluidité du transport des marchandises dans le golfe du Saint-Laurent, des entreprises ...

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?

Que nous réservent les 10 prochaines années en Bourse?

16/11/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes d’avis que les marchés boursiers offriront des rendements intéressants, mais plus modestes.

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.