La fermeture de Gentilly coûte une perte de 1,45 G$ à Hydro-Québec

Publié le 26/11/2012 à 15:01, mis à jour le 26/11/2012 à 15:04

La fermeture de Gentilly coûte une perte de 1,45 G$ à Hydro-Québec

Publié le 26/11/2012 à 15:01, mis à jour le 26/11/2012 à 15:04

Par Les Affaires

[Photo : Bloomberg]

La fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 pèse lourdement sur les résultats d’Hydro-Québec. Elle a provoqué une perte de 1,45 milliard pour la société d’État au troisième trimestre.


Sans la fermeture de Gentilly-2, Hydro aurait généré des profits de 376 M$, en baisse de 7 %. À la même période l’an dernier, l’entreprise a enregistré des profits de 404 M $. Cette diminution est entre autres attribuable à une diminution de consommation d'énergie de certaines grandes entreprises.


«Cet écart tient à une réduction de 61 M$ du résultat net des contrats spéciaux avec certains grands clients industriels au Québec, qui s'explique par le prix de l'aluminium et le taux de change, ainsi qu'à des achats d'électricité de 45 M$ effectués auprès de Rio Tinto Alcan. Ces éléments ont été atténués par une augmentation de 51 M$ des revenus des exportations nettes d'électricité d'Hydro-Québec Production», dit le communiqué émis par Hydro-Québec


Pour les neuf premiers mois de l'exercice, les profits ont atteint 2,12 milliards $ en baisse de 6,6 % par rapport aux 2,27 milliards inscrits l'an dernier. Toutefois, la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly force l’entreprise à radier 1,8 G$ de son bilan. Le résultat net pour les neuf premiers mois de l'exercice totalise 265 millions $, comparativement à 2,2 milliards en 2011.


 

Sur le même sujet

Éric Martel devient pdg d'Hydro-Québec

Mis à jour le 03/06/2015 | La Presse Canadienne

L'ex-président de la division des avions d'affaires de Bombardier, Éric Martel, devient pdg d'Hydro-Québec.

Hydro-Québec envoie des équipements neufs valant 79M$ à la ferraille

Ces équipements de la centrale nucléaire Gentilly-2 ont été liquidés pour 75 000$, dénonce la vérificatrice générale.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Il y a 25 minutes | LesAffaires.com et AFP

Le non grec fait plier Wall Street, des changements réglementaires nuisibles pour Jean Coutu, le Brent sous les 60$.

Grèce: le sulfureux ministre des finances sacrifié pour les créanciers

06:41

Le premier ministre juge potentiellement utile cette décision à l'obtention d'un accord avec les créanciers.

Comment arriver à penser autrement?

BLOGUE. Voici 7 trucs pratiques pour faire sortir de sa roue le petit hamster de vos pensées.