Saputo veut séduire les fans des produits de Hostess

Publié le 20/11/2012 à 06:22, mis à jour le 20/11/2012 à 07:08

Saputo veut séduire les fans des produits de Hostess

Publié le 20/11/2012 à 06:22, mis à jour le 20/11/2012 à 07:08

Par La Presse Canadienne

Hostess Brands a cessé ses activités après une grève coûteuse de ses employés, selon ses dirigeants. Photo: Bloomberg

Saputo espère que les amateurs américains de gâteries telles que les Twinkies, Ding Dongs et Ho Ho's se tourneront vers ses gâteaux Jos Louis et May West.


Le géant du fromage et des produits de boulangerie montréalais cherche à accroître les ventes de ses petits gâteaux Vachon dans l'Est des États-Unis depuis environ un an.


Hostess Brands, le fabricant américain des Twinkies, et son deuxième plus important syndicat vont tenter de régler leur différend en présence d'un médiateur, ce qui signifie que l'entreprise ne cessera pas ses activités pendant encore au moins un certain temps.


Cette nouvelle est survenue lundi, après que Hostess eut fait appel à la cour des faillites afin de liquider ses actifs expliquant la situation par une difficile grève de ses employés la semaine dernière.


De nombreuses entreprises ont affirmé avoir écoulé en quelques heures tous leurs Twinkies, et certains de ces petits gâteaux spongieux ont été offerts en ligne en échange de centaines de dollars.


De son côté, Saputo cherche à augmenter ses ventes aux États-Unis afin de compenser la baisse de celles réalisées au Canada, laquelle est causée en partie par un changement des habitudes alimentaires.


Saputo détient les droits sur la marque Hostess depuis des décennies et compte des produits tels que les Twinkies parmi son offre de collations. Cependant, ses produits Vachon comme les Jos Louis et les May West sont beaucoup plus populaires au Canada.


Sandy Vassiadis, porte-parole de Saputo, a refusé de dire si la société montréalaise pourrait envisager l'acquisition de Hostess ou d'une partie de ses activités dans la cadre de sa stratégie de croissance aux États-Unis.


Le juge du tribunal des faillites appelé à se prononcer sur le dossier Hostess a observé lundi que les deux parties n'étaient pas passées par l'étape cruciale de la médiation et il a demandé à l'avocat du Bakery, Confectionery, Tobacco Workers et Grain Millers International Union, dont les travailleurs sont en grève depuis le 9 novembre, si le syndicat accepterait de prendre part à un processus de médiation.


Les actions de Saputo ont clôturé lundi à 44,28 $, en hausse de 41 cents, à la Bourse de Toronto.

Sur le même sujet

Le consommateur du 21e siècle: ce qui compte quand on ne compte plus

25/07/2014 | Gilles Cloutier

Quand on ne compte plus son pouvoir d'achat, quand on ne compte plus les façons de se connecter globalement, ...

Le Québécois, ce consommateur distinct

Édition du 21 Juin 2014 | Dominique Froment

Les Québécois aiment bien se croire distincts des autres Canadiens. En ce qui a trait à la consommation, notamment. ...

OPINION Consommation: Ne vous laissez pas manger la laine sur le dos
Édition de Juin 2014 | Jean-François Parent
Payer sans s'en apercevoir
Édition de Juin 2014 | Didier Bert
Les brèves - Combien coûtent vos fonds communs?
Édition de Juin 2014 | Jean-François Parent
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Sur LesAffaires cette semaine: Bombardier, Gildan et Uni-Sélect

27/07/2014 | Yannick Clérouin

Les résultats de Bombardier seront très suivis étant donné l'ampleur de la réorganisation récemment annoncée.

Comment travaillera-t-on dans les années 2050?

Il y a 11 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Fini le bureau. Adieu la retraite. Et ce n'est pas tout!

Demo Day du Founder Institute : trois start-ups à surveiller

26/07/2014 | Julien Brault

La filiale montréalaise du Founder Institute a tenu son premier Demo Day vendredi dernier. Les 12 fondateurs ...