Ce fruit inconnu avec lequel Guru espère contrer Red Bull

Publié le 17/10/2017 à 15:01

Ce fruit inconnu avec lequel Guru espère contrer Red Bull

Publié le 17/10/2017 à 15:01

Par Martin Jolicoeur

Il est encore à peu près inconnu des consommateurs. Et pourtant, c’est sur ce petit fruit de forme ovale, importé d’Asie, que la montréalaise Guru entend s’appuyer dans une énième stratégie visant à se distinguer de la concurrence.


Connu sous le nom de Luo Han Guo en Chine, on le nomme ici le fruit des moines (ou monk fruit en France). Il est le petit nouveau de la catégorie des «édulcorants naturels» qu’a autorisé Santé Canada au cours des derniers mois.


L’entreprise derrière les boissons énergisantes de marque Guru annonce être devenue la première société du secteur de l’alimentation au Québec à intégrer le fruit des moines dans sa boisson «bio léger».


Utilisé depuis des siècles dans la médecine traditionnelle chinoise pour ses propriétés antioxydantes, ce fruit était jadis cultivé par des moines boudhistes. On attribue à sa chair un pouvoir édulcorant 300 fois supérieures à celui du sucre blanc, tout en offrant le double avantage d’être naturel et exempt de calories.


Le principal défi consistait à remplacer le sucralose jusque là utilisé par du fruit des moines, tout en restant fidèles au goût du produit d’origine, explique non sans fierté, Carl Goyette, vice-président aux ventes et au marketing.


11 milliards de ventes


Le marché de la boisson énergétique est évaluée à 600M$ de vente annuelle au Canada et à 11 G$US aux États-Unis. Un marché dominé par l’autrichienne Red Bull et les sociétés américaines Monster Energy et Rock Star Energy Drink.


Guru tente de se tailler une part de ce marché en misant sur sa composition, faite à partir d’ingrédients naturels. Sa dernière boisson Bio léger a ainsi pu être approuvée par Ecocert Canada et vérifiée Projet sans OGM, sans gluten et végétalien. Elle ne comporte que 20 calories.


Fondée en 1999 au Québec, Guru occupe actuellement 7% du marché de la boisson énergétique au Québec, contre 42% pour Red Bull et 30% pour Monster. Au cours des 52 dernières semaines, soutient le vice-président des ventes, Guru aurait connu une hausse de 35% de ses ventes.



image

Contrats publics

Mercredi 23 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 23 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Un géant mondial affamé de croissance en Amérique

BLOGUE. En 2017-2018, le chiffre d’affaires de la multinationale française Bonduelle a grimpé de ...

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.

À la une

La vague des micro-distilleries frappe la Belle Province

Édition du 12 Janvier 2019 | Daniel Germain

Aujourd'hui, on trouve une dizaine de vodkas québécoises et trois fois plus de gins made in Quebec.

CGI, l'effet du «shutdown» américain dans la mire

Washington représente 12,7% des revenus de CGI, mais la majorité des contrats sont de nature essentielle.

Le «shutdown» pèse sur l'économie américaine

22/01/2019 | AFP

Aucune solution immédiate n’apparaît pour mettre un terme à la fermeture partielle des administrations.