Ryanair a pris le contrôle de Laudamotion et va doubler la flotte

Publié le 29/08/2018 à 10:34

Ryanair a pris le contrôle de Laudamotion et va doubler la flotte

Publié le 29/08/2018 à 10:34

Par AFP

[Photo: Getty Images]

Ryanair (RYA) a indiqué mercredi avoir bouclé le processus d’acquisition de la majorité du capital de la compagnie aérienne à bas coûts autrichienne de Niki Lauda et prévoir de doubler la flotte l’an prochain en la portant à 18 appareils.


L’ancien champion du monde autrichien de F1 avait racheté cet hiver la compagnie à bas coûts Niki, qu’il avait fondée et qui appartenait au groupe en faillite Air Berlin. 


À partir de ses actifs, il a bâti une nouvelle compagnie baptisée LaudaMotion, basée à Vienne en Autriche, et avait dans la foulée passé un accord avec la compagnie aérienne irlandaise à bas coût Ryanair pour lui céder 75 % du capital pour un montant d’environ 50 millions d’euros.


« Ryanair se réjouit d’avoir achevé l’acquisition de 75 % des parts de LaudaMotion », a indiqué David O’Brien, directeur commercial de la compagnie irlandaise dans un communiqué.


Pour l’été 2019, Ryanair prévoit de doubler la flotte de LaudaMotion en la portant à 18 appareils pour soutenir la « croissance continue » du transporteur, selon le communiqué.


Laudamotion propose depuis le début de la saison estivale des vols depuis l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche, vers 42 destinations, notamment vers les zones touristiques de la Méditerranée (Baléares, Grèce...).


« Laudamotion a déjà atteint des taux de remplissage supérieurs à 90 % pour sa première saison estivale », selon Andreas Grube, son PDG.


La compagnie aérienne annonce également une hausse du traitement des pilotes avec un salaire de base de 90 000 euros par an pour un capitaine, soit 12 000 euros de plus que son concurrent Eurowings, selon LaudaMotion. Un horaire stable de cinq jours de service d’affilée pour trois jours de congé sera aussi instauré.


Ryanair est confrontée à une fronde sociale inédite de son personnel depuis l’an passé et a entrepris de négocier avec des syndicats pour répondre à une partie des demandes d’amélioration des conditions de travail.


L’accord passé entre LaudaMotion et Ryanair prévoyait que Niki Lauda soit président du conseil d’administration de la compagnie. 


L’ancien triple champion du monde de F1 Niki Lauda est toujours hospitalisé à Vienne après avoir subi début août en urgence une transplantation pulmonaire à la suite d’une infection. Le directeur commercial de Ryanair, David O’Brien, a déclaré que l’équipe espérait le retrouver « le plus rapidement possible », lui souhaitant un prompt rétablissement.


 

À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le ménage n'est pas terminé dans les dépenses de Bombardier

Mis à jour le 13/11/2018 | AFP et La Presse Canadienne

Bombardier continuera de produire les CRJ, mais devra encore réduire la taille de l'entreprise.

Frustration et inquiétude chez les employés de Bombardier

08/11/2018 | Martin Jolicoeur

«Ces annonces nous laissent dans le noir quant à la suite des choses», déplore le directeur général d'Unifor au Québec.

À la une

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.

Republik ne veut que des clients générant un impact positif

BLOGUE. Certaines entreprises filtrent leurs fournisseurs. L'agence de communication Republik filtrera ses clients.

Open banking: «la protection des données doit être la priorité»

Brandon Dewitt, de MX.com, pense qu’il est temps de réfléchir au contrôle qu’ont les épargnants sur leurs données.