Aérospatiale: Dornier s'implantera finalement au Québec

Publié le 06/05/2010 à 14:25

Aérospatiale: Dornier s'implantera finalement au Québec

Publié le 06/05/2010 à 14:25

Par Martin Jolicoeur

Photo : Dormier

C'est maintenant confirmé. La société américaine Dornier, spécialisée dans la fabrication d’aéronefs, s’apprête à implanter une usine à Saint-Jean-sur-Richelieu, sur la rive-sud de Montréal, a appris LesAffaires.com.


Selon les informations obtenues de sources sûres, l’entreprise entend investir plusieurs dizaines de millions (M$) dans son implantation en territoire québécois, pour construire le fameux Seastar, un aéronef amphibie capable d’atterrir sur l’eau.


Dornier en ferait l’annonce d’ici une dizaine de jours, en présence du premier ministre, Jean Charest. Il est aussi question de la présence du premier ministre Stephen Harper.


Au cours des derniers mois, l’entreprise a eu de nombreuses discussions avec la Société générale de financement, Investissement Québec et le ministère de Développement économique en vue de trouver le financement leur permettant de s’installer au Québec.


150 emplois à venir


On s’attend de plus à ce que l’entreprise crée, en trois ans, quelque 150 emplois directs, dans un secteur qui en a grandement besoin. L’industrie aéronautique québécoise vit encore sur le coup des mises à pied, notamment de Bombardier, durant la dernière année.


Encore hier, nous apprenions le déménagement aux Etats-Unis de la plupart des actifs d’ExelTech, spécialisée dans l’entretien d’aéronefs. Il subsistait peu d’espoir hier de sauver les emplois des quelques 550 travailleurs, victime de la faillite de leur employeur.


Cette nouvelle sera accueilli avec d’antant plus de bonheur, que la Montérégie bataillait contre l’Ontario et quelques États américains, tous intéressés par l’implantation de Dormier. Outre Saint-Jean, Dormier hésitait au Canada contre North Bay, en Ontario.


La famille Dornier aurait investi quelque 150 M$ jusqu’à maintenant pour relancer la production du Seastar. Ce dernier, dit-on, pourrait être équipé de moteurs Pratt & Whitney.


 

À suivre dans cette section


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Où investir en 2019: des occasions en aéronautique?

Édition du 12 Janvier 2019 | Martin Jolicoeur

À quoi ressemblera le secteur de l'aéronautique en 2019? Nous faisons le point sur trois titres québécois du secteur.

Le ménage n'est pas terminé dans les dépenses de Bombardier

Mis à jour le 13/11/2018 | AFP et La Presse Canadienne

Bombardier continuera de produire les CRJ, mais devra encore réduire la taille de l'entreprise.

À la une

Le Canada doit se préparer à un Brexit «dur»

ANALYSE - À moins d'une surprise, le libre-échange entre le Canada et le Royaume-Uni prendra fin. Il faut s'y préparer.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

18/01/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres boursiers qui ont le plus marqué la semaine? Du nombre: du pétrole, du yoga et du... cannabis.