Cinq resto d'affaires en Estrie

Publié le 10/05/2010 à 10:28

Cinq resto d'affaires en Estrie

Publié le 10/05/2010 à 10:28

Par Claudine Hébert

Voici cinq propositions de restaurants en Estrie.


La table du chef


Dieu merci, le chef Alain Labrie, de la défunte Auberge Hatley, ne s’est pas absenté trop longtemps de l’Estrie. Depuis trois ans, la communauté d’affaires de la région est à nouveau gâtée par les créations de ce virtuose de la cuisine du terroir, de retour à Sherbrooke. Installé dans un ancien presbytère du centre-ville, le chef Labrie propose des recettes étonnantes, à la fois légères et suffisamment copieuses. L’établissement dispose de salons privés offrant une vue spectaculaire sur le mont Bellevue et sur le lac des Nations. La table d’hôte trois services est offerte à partir de 17 $ le midi (33 $ le soir). www.tableduchef.ca


Le Bouchon


Ouvert il y a quatre ans, le restaurant Le Bouchon a été l’un des premiers à croire à la revitalisation du centre-ville de Sherbrooke. Dirigé par trois anciens employés de l’Auberge Hatley, l’établissement de la rue Frontenac fascine à tout point de vue, tant du point de vue gastronomique que visuel. Si le rez-de-chaussée permet d’admirer la superbe cave à vin vitrée et de suivre l’activité de la rue face à l’Hôtel de Ville, les tables des niveaux rivière et mezzanine offrent une vue imprenable sur les jolies cascades de la rivière Magog. La table d’hôte deux services est offerte à partir de 12 $ le midi (32 $ le soir). www.lebouchon.ca


Auguste


Comme le dit le dicton, « jamais deux sans trois ». Depuis le printemps 2008, le centre-ville de Sherbrooke compte un troisième restaurant gourmet. Cette fois-ci, c’est le chef Danny Saint-Pierre, qui a fait ses classes chez Toqué!, Derrière les Fagots et Laloux, qui a décidé d’ouvrir un bistro contemporain rue Wellington Nord. Dans une salle aux murs jaunes chaleureux, on déguste les plats du chef Saint-Pierre à une table en bonne compagnie ou seul assis au bar d’où l’on peut observer l’action en cuisine. La table d’hôte du midi est offerte à partir de 14 $ (26 $ le soir). www.auguste-restaurant.com


Manoir Hovey


Cette chic auberge de North Hatley, membre des Relais & Châteaux, dispose d’une salle à manger où se déroulent de nombreux repas d’affaires, et plus particulièrement des soupers de fête. La cuisine inspirée du chef Roland Ménard est relevée par une cave à vin impressionnante, primée par le magazine Wine Spectator, et par une carte de fromages exhaustive qui ravit les amateurs de fromages de lait cru. Le tout servi au bord du lac Massawippi, dans un lieu de villégiature agrémenté de vérandas et de colonnes blanches qui rappellent les riches demeures du sud des États-Unis. Menu à la carte le jour ; la table d’hôte du soir 4 services est offerte à partir de 65 $. www.manoirhovey.com


Le Bocage


Si les affaires vous mènent dans la verte campagne de la MRC de Coaticook, ne manquez pas de faire un arrêt à l’auberge Le Bocage, à Compton. Cet établissement où l’on peut apporter son vin offre un agréable cadre décontracté pour le repas du soir, et la formule y est carrément originale. La carte propose deux menus de trois à six services, dont les plats régulièrement modifiés, sont servis aux clients de façon aléatoire par le chef et propriétaire des lieux François Dubois. Autrement dit, une surprise vous attend à chaque plat. Les tables d’hôte sont offertes à partir de 38 $. www.lebocage.qc.ca

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Immobilier: vers un record de tous les temps en 2018

Contrairement au reste du pays, le marché résidentiel ne dérougit pas au Québec. Bien au contraire.

Dépenses des ménages au Québec : Les ménages dépensent plus pour les contenus culturels dématérialisés

Édition du 10 Novembre 2018 | Les Affaires

De 2010 à 2015, le montant que les ménages québécois ont dépensé chaque année en moyenne pour la culture et les ...

À la une

Immobilier: vers un record de tous les temps en 2018

Contrairement au reste du pays, le marché résidentiel ne dérougit pas au Québec. Bien au contraire.

Quel montant payer pour habiter près d'une station de métro?

19/11/2018 | Joanie Fontaine

Blogue. Une plus-value sur les propriétés situées à moins de 2 km d'une station de métro a été notée

Le ménage de fin d'année bat son plein

BLOGUE. Les pros remanient leur portefeuille en fin d'année tandis que les stratèges émettent leurs prévisions pour 2019