Davantage de mobilier de bureau à Lévis

Publié le 27/03/2010 à 00:00

Davantage de mobilier de bureau à Lévis

Publié le 27/03/2010 à 00:00

Par Claudine Hébert

Jacques Alain, PDG de Teknion. Photo: Claudine Hébert

En 2009, le marché nord-américain du mobilier de bureau a chuté de 30 %. Cela n'a pas empêché le manufacturier Teknion Roy & Breton d'annoncer un investissement de 8,1 millions de dollars dans un centre de logistique et de service à la clientèle à Lévis.


De la folie ? " Plutôt un projet qui nous permettra de conserver notre précieuse main-d'oeuvre... et surtout d'être bien positionné lors de la reprise ", dit Jacques Alain, pdg de Teknion au Québec.


Le bâtiment de 70 000 pieds carrés s'ajoute aux investissements de 50 millions de dollars déjà accordés aux usines Teknion de la région (Saint-Romuald, Lévis, Saint-Vallier et Montmagny) depuis 1999.


Pour faire face à la hausse du dollar et à la concurrence asiatique, la direction a demandé à ses 700 employés de suggérer des moyens afin d'assurer un maximum d'heures de travail lors des périodes de ralentissement. Un groupe a proposé de réunir sous un même toit certaines productions des composantes et tâches d'assemblage. L'idée a été retenue.


Miser sur la qualité


M. Alain dit que Teknion a subi une perte de 10 % l'an dernier et que l'entreprise a dû faire quelques mises à pied pour s'ajuster.


C'est en bonne partie le mobilier signature de la maison, le Desking, qui a aidé l'entreprise à se tirer d'affaire, un mobilier qui avait d'ailleurs été couronné comme mobilier de l'année par le magazine américain Interior Design à l'automne 2008.


Jacques Alain est convaincu de pouvoir faire face aux concurrents étrangers.


" Notre grand avantage demeure la proximité de nos marchés principaux, soit toutes les tours de bureaux en Amérique du Nord. Même les architectes et les designers se trouvent ici. Notre mobilier offre également des possibilités de configurations multiples. Et ses composantes, en partie recyclables, permettent l'obtention de points LEED ", précise-t-il.


Le développement d'un service de recyclage de mobilier a permis Teknion Roy & Breton de conserver sa main-d'oeuvre. Depuis quatre ans, l'entreprise réserve une partie de son atelier de Montmagny au revamping. Elle rachète les meubles des entreprises afin de les remettre au goût du jour. " Tout est si bien fait qu'il est presque impossible de discerner le meuble neuf de l'usagé ", dit M. Alain.


Bien que ce marché soit encore marginal, les ventes de cette division ont déjà doublé, et ont atteint 4 % du chiffre d'affaires l'an dernier.


( PROFIL )


Nom : Teknion Roy & Breton


Activité: fabrication de mobilier de bureau


Siège social: Saint-Romuald


Effectif: 700 personnes


Chiffres d'affaires: 116 millions de dollars


Marchés: Amérique du Nord et Europe


Actionnaire: famille Feldberg (Teknion Corporation)


Fondation: 1956


Site Web: www.teknion.com


dossiers@transcontinental.ca

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Immobilier: vers un record de tous les temps en 2018

20/11/2018 | Martin Jolicoeur

Contrairement au reste du pays, le marché résidentiel ne dérougit pas au Québec. Bien au contraire.

Dépenses des ménages au Québec : Les ménages dépensent plus pour les contenus culturels dématérialisés

Édition du 10 Novembre 2018 | Les Affaires

De 2010 à 2015, le montant que les ménages québécois ont dépensé chaque année en moyenne pour la culture et les ...

À la une

Investir: «C’est le temps de garder plus de liquidités»

20/11/2018 | Stéphane Rolland

Conserver des liquidités n’est plus une garantie d’appauvrissement à Wall Street, croit David Kostin, de Goldman Sachs.

Pourquoi est-ce si difficile de donner?

20/11/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Quelques heures de bénévolat peuvent tout changer pour une personne, pour une cause.

CELI: le plafond passe à 6000$ en 2019

20/11/2018 | Guillaume Poulin-Goyer

L’ARC vient de rendre publics les paramètres d’indexation du régime fiscal qui confirment la hausse du plafond du CELI.