Du cheval dans des plats censés être au boeuf

Publié le 09/02/2013 à 09:30

Du cheval dans des plats censés être au boeuf

Publié le 09/02/2013 à 09:30

Par AFP

Photo: Bloomberg

En Europe, un fournisseur a causé un véritable scandale en remplaçant la viande de boeuf par du cheval dans des mets préparés.


Une fraude à la viande de cheval, découverte au Royaume-Uni dans des lasagnes censées être au boeuf, pourrait remonter à août 2012, a déclaré samedi Findus, le distributeur des produits incriminés vendus sous sa marque, citant une lettre de son fournisseur français Comigel.


Findus a appris "dans une lettre du 2 février 2013 émanant du fournisseur" de lasagnes Comigel que la fraude pouvait dater "du mois d'août 2012", a déclaré le groupe de produits surgelés, dans un communiqué publié à Londres.


Findus a insisté sur le fait qu'il n'était pas "au courant l'an dernier du problème de contamination à la viande chevaline".


Findus réagissait à l'extrait d'une lettre reproduite par le député britannique travailliste (opposition) Tom Watson sur son site internet et envoyée selon lui par Findus à ses détaillants.


Des enquêtes «ont conduit l'un de nos fournisseurs basés en France à nous informer par écrit le 2 février 2013 que les produits de base fournis depuis le 1er août 2012 sont probablement non conformes et en conséquence que l'étiquetage des produits finis est incorrect», peut-on lire dans le texte reproduit. «Le fournisseur nous a demandé de retirer les lots» en question, selon la même source.


Findus UK a indiqué vendredi avoir retiré de la vente lundi, soit le 4 février, les produits incriminés au Royaume-Uni.


D'importantes quantités de viande de cheval - jusqu'à 100% - ont été découvertes dans des lasagnes distribuées au Royaume-Uni et fournies par Comigel. Le scandale a des ramifications en Europe, car Comigel s'approvisionnait auprès de l'entreprise française Spanghero, qui affirme avoir acheté la viande en Roumanie.


Selon les autorités britanniques, pays où la consommation de viande chevaline est un tabou, les produits en question ne présentent pas de danger pour la santé humaine.

Sur le même sujet

N'apportez pas votre lunch: imprimez-le !

11/07/2014 | Dominique Froment

Certains croient que l'impression 3D révolutionnera notre façon de nous alimenter.

Une start-up 100 % santé

Édition du 31 Mai 2014 | Mélanie Rudel-Tessier

Thierry Houillon, ancien président de Danone Canada, est aujourd'hui livreur, vendeur, travailleur d'usine... «Quand ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

L'occasion est belle pour Apple de se comporter à nouveau comme Wayne Gretzky

Pour illustrer le sens de l'innovation chez Apple, Steve Jobs aimait citer Wayne Gretzky. Celui qui est encore ...

Sur LesAffaires cette semaine: Couche-Tard, Le Château et Descartes Systems

Il y a 27 minutes | Yannick Clérouin

Couche-Tard et Descartes devraient afficher une bonne croissance, mais pour les deux, les acquisitions sont dans la mire

Holvi, la start-up finlandaise qui veut remplacer les banques

31/08/2014 | Julien Brault

BLOGUE. Rencontre avec un jeune entrepreneur qui a lancé une banque en ligne.