Du cheval dans des plats censés être au boeuf

Publié le 09/02/2013 à 09:30

Du cheval dans des plats censés être au boeuf

Publié le 09/02/2013 à 09:30

Par AFP

Photo: Bloomberg

En Europe, un fournisseur a causé un véritable scandale en remplaçant la viande de boeuf par du cheval dans des mets préparés.


Une fraude à la viande de cheval, découverte au Royaume-Uni dans des lasagnes censées être au boeuf, pourrait remonter à août 2012, a déclaré samedi Findus, le distributeur des produits incriminés vendus sous sa marque, citant une lettre de son fournisseur français Comigel.


Findus a appris "dans une lettre du 2 février 2013 émanant du fournisseur" de lasagnes Comigel que la fraude pouvait dater "du mois d'août 2012", a déclaré le groupe de produits surgelés, dans un communiqué publié à Londres.


Findus a insisté sur le fait qu'il n'était pas "au courant l'an dernier du problème de contamination à la viande chevaline".


Findus réagissait à l'extrait d'une lettre reproduite par le député britannique travailliste (opposition) Tom Watson sur son site internet et envoyée selon lui par Findus à ses détaillants.


Des enquêtes «ont conduit l'un de nos fournisseurs basés en France à nous informer par écrit le 2 février 2013 que les produits de base fournis depuis le 1er août 2012 sont probablement non conformes et en conséquence que l'étiquetage des produits finis est incorrect», peut-on lire dans le texte reproduit. «Le fournisseur nous a demandé de retirer les lots» en question, selon la même source.


Findus UK a indiqué vendredi avoir retiré de la vente lundi, soit le 4 février, les produits incriminés au Royaume-Uni.


D'importantes quantités de viande de cheval - jusqu'à 100% - ont été découvertes dans des lasagnes distribuées au Royaume-Uni et fournies par Comigel. Le scandale a des ramifications en Europe, car Comigel s'approvisionnait auprès de l'entreprise française Spanghero, qui affirme avoir acheté la viande en Roumanie.


Selon les autorités britanniques, pays où la consommation de viande chevaline est un tabou, les produits en question ne présentent pas de danger pour la santé humaine.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Le Québec continue d'afficher un des taux d'inflation les plus faibles au pays

19/09/2014 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

En août, les consommateurs ont payé beaucoup plus pour les aliments et l'alcool, mais moins pour l'essence.

Succès d'estime pour les légumes moches

Édition du 13 Septembre 2014 | Marc Gosselin

Soucieuse de lutter contre le gaspillage alimentaire, la chaîne d'épiceries française Intermarché a lancé au cours ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut éviter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.