Notre économie est déjà très intégrée aux pays du Partenariat transpacifique

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Septembre 2015

Notre économie est déjà très intégrée aux pays du Partenariat transpacifique

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Septembre 2015

Par François Normand

Les négociations du Partenariat transpacifique (PTP) auxquelles prend part le Canada devraient aboutir à la création d'une zone de libre-échange qui représenterait 40 % du PIB mondial. Or, notre économie est déjà très intégrée à celle des 11 autres pays qui prennent part aux pourparlers.


Si les parties concluent cet accord, le PTP permettra d'intégrer davantage notre économie à ces pays et d'harmoniser les règles commerciales, comme l'a fait par exemple l'Accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis, en 1989.


En quoi notre économie est-elle déjà intégrée au PTP ? Le Canada a un accord de libre-échange ou est en train d'en négocier un avec la majorité de ces pays. Il est lié aux États-Unis et au Mexique, ses partenaires de l'Accord de libre-échange nord- américain, mais aussi au Chili et au Pérou. En outre, Ottawa négocie des accords avec Singapour et le Japon, septième marché d'exportation du Québec.


De sérieux concurrents


Les cinq autres pays qui participent à la négociation du PTP sont des marchés très hétérogènes. L'Australie et la Nouvelle-Zélande sont des économies développées, tandis que la Malaisie, le Brunéi Darussalam et le Vietnam sont des économies émergentes. La Malaisie (30 millions d'habitants) et le Vietnam (94 millions d'habitants) sont deux marchés d'exportation intéressants pour le Québec. Mais ce sont en même temps deux économies qui accentueront la concurrence sur nos entreprises dans le marché canadien.


Par exemple, de 2010 à 2014, les exportations vietnamiennes au Québec ont bondi de 140 %. Les entreprises du Vietnam nous expédient notamment des ordinateurs, des meubles, des chaussures, des chandails et des crevettes.


Exportations du Québec dans les pays du Partenariat transpacifique (valeur des expéditions de marchandises en 2014, en M$ CA)


États-Unis (accord en vigueur) 52 965


Japon (accord en cours de négociation hors PTP) 1 211


Mexique (accord en vigueur) 1 214


Australie 382


Singapour (accord en cours de négociation hors PTP) 343,2


Chili (accord en vigueur) 292,3


Pérou (accord en vigueur) 124


Malaisie 89,4


Vietnam 42,9


Brunéi Darussalam 6,9


Nouvelle-Zélande 76


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Contrats publics

Lundi 10 juin

Sur le même sujet

Vers une guerre froide entre les États-Unis et la Chine?

26/01/2019 | François Normand

ANALYSE - Les États-Unis et la Chine sont de plus en plus en concurrence, et la tension monte en Asie-Pacifique.

Non, la Chine ne sera pas numéro un

11/01/2019 | François Normand

BALADO - Et si on exagérerait encore? On a craint l’ex-URSS, le Japon, et, maintenant, c’est la Chine.

À la une

Le camionneur TFI sur les rangs pour un achat opportuniste aux États-Unis

Il y a 25 minutes | Dominique Beauchamp

TFII a fait une offre pour les actifs de livraison au dernier kilomètre de l'Américaine BeavEx en faillite.

SNC-Lavalin dévoile une perte de 1,6G$, coupe son dividende

Mis à jour il y a 46 minutes | Denis Lalonde

SNC-Lavalin a fait état d’une perte nette de 1,6 milliard $ (G$) au 4e trimestre, soit l’équivalent de 9,11$ par action.

À surveiller: Loblaw, Valener et Gildan

Que faire avec les titres de Loblaw, Valener et Gildan? Voici quelques recommandations d'analystes.