Pas de CELI pour 57% des Québécois

Publié le 01/11/2012 à 09:47

Pas de CELI pour 57% des Québécois

Publié le 01/11/2012 à 09:47

Par lesaffaires.com

Par manque d’informations ou d’argent, les Québécois sont peu nombreux à détenir un compte d’épargne libre d’impôt (CELI), selon un sondage mené par ING Direct. Les répondants sont 57% à ne pas avoir ouvert un CELI.


Selon le sondage 44% des Québécois n’ont qu’une vague idée du fonctionnement du CELI et 19% disent ne pas le comprendre du tout.


Parmi les Québécois orphelin de CELI, 63% ne se sont pas doté de cet avantage fiscal parce qu’ils n’en ont tout simplement pas assez d’argent pour y cotiser.


« Le CELI existe depuis près de quatre ans et il est regrettable que tant de gens ne profitent pas pleinement de cet outil d'épargne », commente Peter Aceto, pdg d'ING DIRECT. « Depuis son lancement, le CÉLI représente une excellente façon d'atteindre des objectifs d'épargne à court et à long terme.»


L'épargne en vue de la retraite représente la principale raison pour laquelle 36 % des Québécois ont ouvert un CÉLI, suivi par la création d'un fonds d'urgence (24 %).


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Quel régime de retraite choisir?

Édition du 20 Septembre 2014 | Nathalie Vallerand

Les entreprises qui attendent la date limite pour se conformer à la loi devront mettre en place un régime volontaire ...

Le Fonds de solidarité FTQ mousse son REER

Édition du 20 Septembre 2014 | Nathalie Vallerand

Le Fonds de solidarité FTQ profite de l'avènement du Régime volontaire d'épargne-retraite (RVER) pour promouvoir ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Trop d'argent dort dans les comptes des Canadiens

Il y a 22 minutes | Stéphane Rolland

Les investisseurs canadiens conservent deux fois plus de liquidités que les objectifs qu’ils se sont donnés.

À surveiller: Canam, ATS Automation et Kraft

Il y a 10 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Groupe Canam, ATS Automation et Kraft?

L'industrie de la mort au Québec en pleine mutation

Édition du 01 Novembre 2014 | Valérie Lessard

Les salons s'adaptent aux changements de rites, comme en témoigne le «fast-food funéraire».