Pas de CELI pour 57% des Québécois

Publié le 01/11/2012 à 09:47

Pas de CELI pour 57% des Québécois

Publié le 01/11/2012 à 09:47

Par lesaffaires.com

Par manque d’informations ou d’argent, les Québécois sont peu nombreux à détenir un compte d’épargne libre d’impôt (CELI), selon un sondage mené par ING Direct. Les répondants sont 57% à ne pas avoir ouvert un CELI.


Selon le sondage 44% des Québécois n’ont qu’une vague idée du fonctionnement du CELI et 19% disent ne pas le comprendre du tout.


Parmi les Québécois orphelin de CELI, 63% ne se sont pas doté de cet avantage fiscal parce qu’ils n’en ont tout simplement pas assez d’argent pour y cotiser.


« Le CELI existe depuis près de quatre ans et il est regrettable que tant de gens ne profitent pas pleinement de cet outil d'épargne », commente Peter Aceto, pdg d'ING DIRECT. « Depuis son lancement, le CÉLI représente une excellente façon d'atteindre des objectifs d'épargne à court et à long terme.»


L'épargne en vue de la retraite représente la principale raison pour laquelle 36 % des Québécois ont ouvert un CÉLI, suivi par la création d'un fonds d'urgence (24 %).


 

Sur le même sujet

Vous enrichir, mon obsession

Édition du 13 Septembre 2014 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. Chers lecteurs, j'ai d'entrée de jeu une confession à vous faire : j'ai une obsession. Celle de vous ...

CELI: respectez les règles à la lettre, sinon...

02/09/2014

Afin d'éviter d'être pénalisés par le fisc, il faut bien comprendre les règles entourant les retraits, par exemple.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le rachat des intérêts de Wind Mobile pourrait freiner les ambitions de Québecor

Les ambitions de Québecor quant à son éventuelle expansion pancanadienne dans le secteur du ...

Munger: Ben Graham n'était pas un bon investisseur!

BLOGUE. En tant qu'investisseur, Benjamin Graham avait beaucoup à apprendre selon Charles Munger.

Investissement: les femmes moins confiantes que les hommes

Il y a 54 minutes | Finance et Investissement

Les femmes doutent plus que les hommes lorsque vient le temps d'investir, soutient un sondage.