Un plan financier efficace ajoute 1,82 % au rendement

Publié le 25/10/2012 à 11:42

Un plan financier efficace ajoute 1,82 % au rendement

Publié le 25/10/2012 à 11:42

Mettre en œuvre une stratégie de planification financière efficace au moment de la retraite ajoute chaque année, en moyenne, l'équivalent de 1,82 % au rendement du portefeuille des retraités, selon une récente étude de Morningstar Canada.


Grâce à cette valeur ajoutée liée à la planification, un retraité peut s'attendre à recevoir 29 % de plus en revenus qu'un autre qui décaisse chaque année 4 % de son portefeuille, lequel maintenant une pondération de 20 % en actions, ont calculé David Blanchett et Paul Kaplan, respectivement, chef de la recherche sur la retraite chez Morningstar Investment Management et directeur de la recherche chez Morningstar Canada.


Cette valeur ajoutée, que Morningstar a baptisée le Gamma, découle de cinq facteurs liés à une planification financière efficiente dont une réévaluation constante des retraits en fonction des marchés, une optimisation fiscale des retraits, l'usage de produits de revenu garantis, comme des rentes viagères. L'optimisation des décaissements en fonction des dettes et engagements du client et le choix d'une répartition d'actifs qui tient compte de l'ensemble du patrimoine du client, dont la valeur intrinsèque de ses compétences, complètent cette liste.


Parmi ces facteurs, ceux qui augmentent le plus le gamma d'un portefeuille sont la réévaluation constante des retraits en fonction des marchés, l'optimisation fiscale des retraits, ont découvert les chercheurs. Ces facteurs compte pour plus de la moitié du revenu supplémentaire auquel peut s'attendre un retraité.


Lisez un texte plus détaillé sur la question dans l'édition de mi-novembre de Finance et Investissement.

Sur le même sujet

Retraite: personne ne veut dépendre de ses enfants

24/10/2014 | Finance et Investissement

Vous n'avez pas encore réussi à convaincre votre client d'épargner sérieusement pour sa ...

Les marchés sont-ils capables de vivre sans les liquidités de la Fed?

23/10/2014

Un important gestionnaire diminue sa participation en actions tandis que la Réserve fédérale réduit ses rachats d'actif.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

24/10/2014 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face Ă  leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-SĂ©lect.