Finances personnelles: les Québécois sous la note de passage

Publié le 15/10/2012 à 16:12, mis à jour le 11/10/2013 à 07:37

Finances personnelles: les Québécois sous la note de passage

Publié le 15/10/2012 à 16:12, mis à jour le 11/10/2013 à 07:37

Par La Presse Canadienne

Les Québécois n'obtiennent pas la note de passage pour leurs connaissances en matière de finances personnelles, conclut un sondage commandé par l'Autorité des marchés financiers (AMF).


L'enquête, réalisée au printemps par la firme CROP, indique qu'en moyenne, les Québécois ont adopté 58,5 pour cent des 40 comportements que l'AMF juge essentiels quand vient le temps d'acheter un produit financier ou de choisir un conseiller.


Le président-directeur général de l'AMF, Mario Albert, s'est néanmoins montré encouragé par les résultats lundi, soulignant qu'il s'attendait à ce que le portrait de la situation soit plus négatif.


CROP et l'AMF ont regroupé les Québécois en trois catégories: les "avisés", qui connaissent et appliquent les règles pertinentes dans ce domaine, les "ambivalents", qui connaissent les règles mais ne les appliquent pas, et les "indifférents", qui savent généralement peu de choses en la matière.


Quelque 50 pour cent des Québécois entrent dans la catégorie des "avisés", 30 pour cent dans celle des "ambivalents" et 20 pour cent dans celle des "indifférents".


L'AMF entend utiliser les résultats du sondage, baptisé "Indice Autorité", pour mieux cibler ses campagnes de prévention, notamment en ce qui a trait à la fraude financière.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Trois questions pour savoir si vous comprenez quelque chose aux finances

26/03/2015 | Anne B-Godbout

Tester vos connaissances en finances en trois questions faciles.

Être liquidateur entraine son lot de responsabilités légales et personnelles

25/03/2015 | Carmela Guerriero

BLOGUE. Les responsabilités d'un liquidateur sont nombreuses et exigeantes. Voici les majeures tâches à accomplir.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Budget Québec 2015: l'année des craquements et des bonbons prématurés

26/03/2015 | François Pouliot

BLOGUE. Ce n'est pas un mauvais budget, mais les bonbons arrivent nettement trop tôt.

Des baisses d'impôt annoncées, mais pour plus tard

26/03/2015 | Stéphane Rolland

Budget Québec 2015. Les contribuables devront patienter avant d’obtenir les baisses d’impôts promises dans le budget.

Cadeaux aux entreprises pour stimuler l'économie

26/03/2015 | Valérie Lesage

BUDGET QUÉBEC 2015: Fardeau fiscal allégé pour les entreprises en 2017.