Cryptomonnaies: un nouveau cas de sollicitation illégale

Publié le 27/07/2018 à 06:00

Cryptomonnaies: un nouveau cas de sollicitation illégale

Publié le 27/07/2018 à 06:00

Par Conseiller

Un ex-gérant de bar de Trois-Rivières a écopé de pénalités de 5 000 $ pour avoir sollicité illégalement des investisseurs sur Internet afin d’investir dans des cryptomonnaies.


La sanction a été imposée en mai à la suite d’une entente entre l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’intimé, a annoncé l’AMF cette semaine.


Jacques Simard a ainsi reconnu avoir appelé les internautes à lui confier des fonds pour les faire fructifier grâce à des investissements dans les cryptomonnaies par le biais de son site web www.mocaja.com, ainsi que la chaîne YouTube et la page Facebook du même nom.


«Ne mettez pas vos investissements entre de mauvaises mains», disait-il notamment sur son site web, alors qu’il s’adonnait lui-même à de la sollicitation illégale en toute connaissance de cause.


Il a notamment envoyé une vidéo à une enquêteuse de l’Autorité, opérant sous une identité fictive, dans laquelle il reconnaissait ne pas détenir le titre de courtier, mais disait vouloir régulariser sa situation bientôt, selon la preuve soumise par l’AMF.


Jacques Simard n’a pas reçu un sou du public investisseur dans cette affaire.


> Lire la suite sur Conseiller.ca


 


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

À la une

La montée des inégalités est un (mauvais) choix de société (2)

20/10/2018 | François Normand

ANALYSE - Les entreprises doivent mieux partager la richesse, selon des patrons. C'est bien, mais il faut en faire plus.

C'est le temps de penser à votre planification de fin d'année

C'est le moment d'examiner vos finances et de profiter des possibilités de planification fiscale avant le 31 décembre.

Après les Panama papers, les banques françaises encore épinglées

19/10/2018 | AFP

Trois banques françaises sont à nouveau épinglées par des révélations de presse sur un scandale d'optimisation fiscale.