CPG : les épargnants davantage attirés par la sécurité

Publié le 25/09/2012 à 13:31

CPG : les épargnants davantage attirés par la sécurité

Publié le 25/09/2012 à 13:31

Par lesaffaires.com

C’est la sécurité de leur investissement qui attire les Canadiens vers les certificats de placements garantis (CPG) et non le taux d’intérêt offert, selon un sondage mené par la Banque Royale du Canada (RBC).


Selon l’étude, plus de quatre Canadiens sur dix (44 %) qui détiennent des CPG ou qui envisagent s’en procurer ont indiqué accorder la priorité à la sécurité de leur capital. Les taux d’intérêt élevés arrivent au deuxième rang, alors qu’ils sont privilégiés par 32 % des Canadiens détenant ou recherchant des CPG.


« La plupart des Canadiens ont une vue à long terme de leur investissement dans un CPG. En effet, 65 % des répondants affirment qu'au moment de décider d'acheter un CPG, la possibilité de l'encaisser avant l'échéance est l'élément le moins important pour eux », a précisé Rosalyn Kent, chef CPG et épargne pour la RBC.


Selon le sondage, les acheteurs de CPG cherchent quand même une certaine souplesse, puisque 80 % des répondants affirment vouloir des certificats offrant un taux d’intérêt qui augmente chaque année. Aussi, 70 % désirent un placement qui génère un revenu régulier, et 65 % sont attirés par un certificat lié au rendement du marché boursier.

Sur le même sujet

Cinq approches judicieuses pour utiliser votre retour d’impôt

16:48 | Dominique Lamy

Deux experts proposent leurs idées pour profiter au maximum de ce montant.

Le fisc est-il injuste avec les familles recomposées?

05/03/2015 | Anne B-Godbout

BLOGUE. La fiscalité réserve parfois des mauvaises surprises à ceux qui forment une nouvelle famille.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: «évitez d'essayer de prévoir la fin du marché haussier»

Le marché haussier fête son 6e anniversaire. Il a été généreux. Or, tenter de prédire sa fin est une stratégie perdante

La Chine ralentit, le Plan Nord en pâtit

BLOGUE. En Chine, le rythme effréné des années 2000 est chose du passé.

La Société Terminaux Montréal Gateway vendue à un consortium québécois

Mené par Fiera Axium, le consortium comprend Desjardins, Manuvie , le Fonds de solidarité et l'Industrielle Alliance.