CPG : les épargnants davantage attirés par la sécurité

Publié le 25/09/2012 à 13:31

CPG : les épargnants davantage attirés par la sécurité

Publié le 25/09/2012 à 13:31

Par lesaffaires.com

C’est la sécurité de leur investissement qui attire les Canadiens vers les certificats de placements garantis (CPG) et non le taux d’intérêt offert, selon un sondage mené par la Banque Royale du Canada (RBC).


Selon l’étude, plus de quatre Canadiens sur dix (44 %) qui détiennent des CPG ou qui envisagent s’en procurer ont indiqué accorder la priorité à la sécurité de leur capital. Les taux d’intérêt élevés arrivent au deuxième rang, alors qu’ils sont privilégiés par 32 % des Canadiens détenant ou recherchant des CPG.


« La plupart des Canadiens ont une vue à long terme de leur investissement dans un CPG. En effet, 65 % des répondants affirment qu'au moment de décider d'acheter un CPG, la possibilité de l'encaisser avant l'échéance est l'élément le moins important pour eux », a précisé Rosalyn Kent, chef CPG et épargne pour la RBC.


Selon le sondage, les acheteurs de CPG cherchent quand même une certaine souplesse, puisque 80 % des répondants affirment vouloir des certificats offrant un taux d’intérêt qui augmente chaque année. Aussi, 70 % désirent un placement qui génère un revenu régulier, et 65 % sont attirés par un certificat lié au rendement du marché boursier.

Sur le même sujet

Les banques offriront davantage de renseignements financiers, dit Joe Oliver

03/09/2014

Le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, affirme que les banques canadiennes offriront bientôt ...

CHSLD et séparation involontaire

02/09/2014 | Josée Jeffrey

 Devant des problèmes de santé majeurs, plusieurs personnes âgées ne peuvent vivre ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

À surveiller: Apple, WestJet et Air Canada

Que faire avec les titres d’Apple, WestJet et Air Canada? Voici quelques recommandations d’analystes ...

Munger: Ben Graham n'était pas un bon investisseur!

BLOGUE. En tant qu'investisseur, Benjamin Graham avait beaucoup à apprendre selon Charles Munger.

Vitrine du détail: Ferreira et fille

Édition du 13 Septembre 2014 | Dominique Froment

La jeune directrice permettra à son père d'investir dans des activités plus lucratives, comme la production de vin.