Comment tirer profit de l'or noir

Publié le 08/05/2011 à 19:33, mis à jour le 08/05/2011 à 19:35

Comment tirer profit de l'or noir

Publié le 08/05/2011 à 19:33, mis à jour le 08/05/2011 à 19:35

Par La Presse Canadienne

[Photo : Bloomberg]

Du distributeur d'essence à l'épicerie, les consommateurs font les frais de la flambée du prix du pétrole. Mais investir dans les entreprises qui en profitent le plus lorsque le prix du baril grimpe peut aider à atténuer les coups que subit le portefeuille.


Suncor Energy est l'un des premiers noms venant à l'esprit de Lanny Pendill, un analyste du secteur de l'énergie de la firme Edward Jones, à St. Louis, dans le Missouri.


Suncor, la plus grande société en énergie au Canada et un joueur dominant dans l'exploitation des sables bitumineux, est active depuis longtemps au nord de Fort McMurray, en Alberta. L'entreprise possède également plusieurs autres propriétés de sables bitumineux qu'elle a obtenues lors de sa fusion avec Petro-Canada, en 2009.


"La fusion est maintenant complétée, a expliqué M. Pendill. Les économies de coûts se sont établies bien au-dessus des premières estimations, et maintenant, c'est le retour aux sources".


L'analyste a ajouté que le déroulement des activités de l'entreprise s'était grandement amélioré depuis la fusion.


M. Pendill apprécie aussi Nexen Inc., d'une part parce que son indice est lié au pétrole à 85 pour cent, mais aussi parce que des inquiétudes à court terme ont réduit le prix de ses actions, la transformant en opportunité d'achat.


La production est décevante dans le projet de sables bitumineux de Nexen à Long Lake, et les pourparlers visant à étendre un contrat de production au Yémen ont été perturbés par les soulèvements populaires dans ce pays.


"C'est lié près de 15 pour cent des flux monétaires de Nexen", a dit M. Pendill.


"En observant le prix des actions de Nexen, on constate que le marché n'écope pas du tout pour le Yémen ni pour Long Lake."


À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Est-ce un mauvais moment pour investir en Bourse?

BLOGUE INVITÉ. Devriez-vous vendre vos titres lorsque les experts prédisent une correction boursière?

Encore fragile, la Bourse peut s'offrir d'autres gains

BLOGUE. Les assises techniques restent vacillantes, mais l'économie et les profits sont deux vents de dos.

À la une

Encore fragile, la Bourse peut s'offrir d'autres gains

BLOGUE. Les assises techniques restent vacillantes, mais l'économie et les profits sont deux vents de dos.

Préparez-vous à la Russie de l’après-Poutine

ANALYSE. Il faut déjà penser à la période d’incertitude qui suivra la fin du «poutinisme».

Vidéo: trois titres qui ont souffert de la récente correction boursière

GESTIONNAIRES EN ACTION. La récente correction boursière a rendu les titres de quelques entreprises plus attrayants.