BMO Ligne d'action lance conseilDirect

Publié le 11/09/2012 à 09:45

BMO Ligne d'action lance conseilDirect

Publié le 11/09/2012 à 09:45

BMO Ligne d’action lance conseilDirect, un service de courtage en ligne qui offre des conseils aux utilisateurs.


Les clients auront accès à une évaluation de leur portefeuille en quatre volets : répartition de l'actif, risque, diversification et cote de placement. Après cette évaluation, un « moteur de placement quantitatif » leur fera des recommandations d'achat ou de vente personnalisées, selon BMO Ligne d'actions.


« ConseilDirect a été conçu pour les Canadiens qui veulent investir par l'entremise d'un service de courtage en ligne et recevoir des conseils lorsqu'ils prennent des décisions de placement. Pour les investisseurs qui ont suffisamment confiance pour prendre leurs décisions de placement de façon indépendante, nous continuerons à améliorer notre service autogéré qui est un des mieux cotés », soutient Connie Stefankiewicz, première vice-présidente, BMO Groupe financier.


Le système informera aussi les clients lorsque leur portefeuille nécessitera leur attention et ils auront accès à une équipe de spécialistes en placement afin de les aider « tout au long des processus de construction et de gestion du portefeuille ».

Sur le même sujet

La Nationale et la Royale dépassent les attentes

25/02/2015 | Stéphane Rolland

La Banque Nationale et la Banque RBC ont tempéré les craintes d’une saison morne pour les ...

La BMO manque la cible, plombée par le contexte économique

24/02/2015 | Stéphane Rolland

L’environnement d’affaires difficile commence à peser sur les grandes banques canadiennes.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Que fera la Banque du Canada le 4 mars?

16:12 | Jean Gagnon

La Banque du Canada abaissera-t-elle de nouveau son taux directeur le 4 mars?

Banque Laurentienne: François Desjardins remplace Réjean Robitaille

15:59 | Frédéric Roy

François Desjardins deviendra président et chef de la direction de la Banque Laurentienne le 1er novembre.

Sans l'éolien, Hydro-Québec planifierait autrement, dit Thierry Vandal

Les achats d'électricité d'Hydro se feraient différemment si ce n'était de la filière éolienne, dit Thierry Vandal.