Rénover plus simplement grâce au Web : on l'a testé

Publié le 29/07/2015 à 09:17

Rénover plus simplement grâce au Web : on l'a testé

Publié le 29/07/2015 à 09:17

Par Véronique Champagne

Selon Statistique Canada, entre 2010 et 2012, 55 % des Québécois ont dit avoir consacré des sommes à la rénovation, à la réparation ou à l’entretien de leur propriété. Ils auraient dépensé, en moyenne, entre 5 197 $ et 5 929 $. 


L’histoire ne dit toutefois pas le temps qu’ils y ont consacré lors de la planification des travaux et de la recherche d'experts. Et les recherches ne partagent pas non plus leur satisfaction, ou insatisfaction, devant les services rendus… C’est que, bien qu'il soit plus facile avec Internet de trouver des gens pour réaliser ses travaux, il découle tout de même d’une simple requête une foule d’experts potentiels qu’il faut évaluer, trier… et prend-on la bonne décision, au bout du compte ? 


Deux services gratuits visent maintenant à simplifier la planification des travaux de rénovation : Réno-Assistance et Zoomission. On les a testés. Voici notre compte-rendu.


Réno-Assistance


L’expérience commence par un bref formulaire, qui vise surtout à réclamer nos coordonnées personnelles et à préciser nos besoins. Une fois l’étape franchie, on attend. 


Heureusement, dans notre cas, à peine deux heures plus tard, une conseillère en rénovation nous appelait pour discuter de notre projet et pour nous rassurer sur le processus de vérification de sa banque de 800 experts qualifiés.


On passe tout de même, par un simple appel, d’un océan d’experts potentiels aux « trois meilleurs experts vérifiés à 360 degrés », qui sont en plus intéressés par le projet et disponibles pour le réaliser. Pratique, si on sait faire confiance ! 


Dès le lendemain – ou selon nos disponibilités – on peut rencontrer, ou échanger au téléphone, avec les experts proposés par Réno-Assistance. C’est là que le doute s’est manifesté, dans notre cas : ce M. Plancher, qui travaille à son compte sans employés, est-il vraiment la crème de la crème dans son secteur ? Si on veut s’en assurer, à nous de googler son profil, puisqu’il est impossible de lire à même le site Web des témoignages ou des évaluations de cet expert. Comme preuve de compétence, on n’a que le sceau de recommandation de Réno-Assistance.


Au bout du court processus, seuls deux des trois experts auront daigné se présenter à notre rendez-vous. Celui qui ne s’est pas présenté, on le devine, ne fera toutefois pas faux bond de sitôt, Réno-Assistance faisant un suivi serré de notre satisfaction envers les gens rencontrés et les services rendus. Les deux experts nous enverront une soumission, et c’est le prix qui sera le critère de sélection final pour l’assignation du contrat. Tout s’est réglé en quelques jours.


Et puis, les travaux réalisés ? Impeccables. Allez savoir si M. Plancher était le meilleur dans son secteur, mais il était qualifié pour réaliser notre projet et son prix se comparait de façon satisfaisante avec d’autres. En somme, on sent qu’on a fait une bonne affaire, et ça a été facile et gratuit.


Zoomission


L’approche de Zoomission est bien différente : on soumet notre projet, photos et plans à l’appui, et les experts intéressés, dont les compétences et expertises ont été vérifiées par le site Web, viennent à nous.


On est ensuite responsable de lire les différentes propositions et d’échanger avec ces intervenants potentiels pour choisir celui qui nous semble le plus compétent. Pour nous aider, chaque fiche-expert contient des notes et des commentaires d’anciens clients, satisfaits ou non. Selon le projet, on peut recevoir beaucoup d’offres… ou très peu.


S’ensuit ensuite une réflexion normale : qui nous inspire le plus confiance, et qui a le prix le plus concurrentiel ? On choisit… et advienne que pourra. Comme les experts sont conscients que toute insatisfaction pourra nuire à leur évaluation sur le site, on devine une motivation supplémentaire pour bien mener nos travaux à terme. Mais sont-ils les meilleurs experts pour notre projet ? On peut en douter, si on présume que les « meilleurs » doivent avoir un agenda bien rempli qui ne les rend peut-être pas aussi disponibles pour aller à la chasse aux contrats, soumissions en main, sur un site comme Zoomission…


On aura finalement choisi un des experts rencontrés par Réno-Assistance. C’était au bout du compte – surprise ! – plus rapide. Fait étonnant : l’entreprise choisie n’avait même pas de site Web… Comme quoi, n’eût été de Réno-Assistance, on ne se serait même jamais douté de son existence.

À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Les fondamentaux, la chimie et le mental

09/11/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Quoi faire quand la Bourse se met à faire du yo-yo ? Surtout pas ceci...

La mort précoce et ses aspects pratiques

07/11/2018 | Daniel Germain

Si on ne nous prédisait la mort à un âge avancé, on pourrait enfin dépenser l’esprit tranquille.

À la une

L'usine de Bombadier à La Pocatière sera touchée par les coupes

Il y a 29 minutes | La Presse Canadienne

D'ici la fin février, c'est environ 100 travailleurs qui seront mis à pied malgré le nouveau contrat de 468M$.

De nouveaux trains Azur pour la STM

10:13 | AFP

La majeure partie de la fabrication et de l’assemblage des véhicules devrait être réalisée à l’usine de La Pocatière.

Stan Lee, le père de Marvel, s'est éteint

15:04 | AFP

En 1961 il imagine l’équipe de superhéros « Les Quatre Fantastiques » et change la bande dessinée à jamais.