L'avocat continue de gagner en popularité en Occident

Publié le 22/01/2019 à 11:29

L'avocat continue de gagner en popularité en Occident

Publié le 22/01/2019 à 11:29

Par AFP
Une toast d'avocat

(Photo:123rf)

La consommation d’avocats a continué à exploser ces deux dernières années en Occident, que ce soit en Europe ou aux États-Unis, la satisfaction de la forte demande étant facilitée par les récoltes records de certains pays exportateurs, a indiqué mardi l’organisation mondiale de l’avocat (WAO).


En Europe, la consommation d’avocats a grossi de 65 % entre 2016 et 2018, indiquent des tableaux de la WAO communiqués à l’AFP. Elle a ainsi atteint environ 650 000 tonnes, « au moins », selon son président, Xavier Equihua, en visite à Paris pour la parution du nouveau guide Michelin, avec lequel l’organisation a récemment noué un partenariat.


Aux États-Unis, après un creux en 2017, la consommation a connu un rebond en 2018, pour atteindre quelque 1,1 million de tonnes.


« Nous avons dépassé nos attentes, car des pays comme l’Afrique du Sud, le Chili, et le Pérou ont exporté davantage », grâce à des récoltes records, a expliqué à l’AFP Xavier Equihua.


La France, moteur de la consommation européenne, n’échappe pas à cette tendance. Paris, ville où l’on consomme le plus d’avocats par habitant et par an, a encore gagné en appétit pour ce fruit, avec une consommation de 2,8 kilos, selon M. Equihua.


Une tendance qui devrait se poursuivre, mais connaître un petit ralentissement en 2019, selon le responsable de la WAO. Il estime à 20 % la croissance de la consommation en France pour l’année à venir, et à 20 % également pour l’Europe, contre 35 % cette année.


Un ralentissement imputable uniquement à des récoltes parties pour être moins abondantes, selon la WAO.


« Tous les pays producteurs d’avocats auront des récoltes soit équivalentes, soit moindres par rapport à l’an passé », a estimé M. Equihua.


Concernant les problèmes rencontrés avec les cartels de la drogue par les producteurs d’avocats au Mexique, premier producteur mondial, M. Equihua a estimé que le phénomène avait été exagéré et que la situation différait énormément d’un État à l’autre.


Ainsi, s’il reconnaît qu’un État comme le Michoacán rencontre des problèmes de ce type, sa production ne représente selon lui qu’une minorité des avocats exportés vers l’Europe (30 %).


« La majeure partie des avocats exportés du Mexique vers l’Europe, soit 70 %, viennent de l’État de Jalisco, où il n’y a pas de problèmes de drogue », a assuré M. Equihua. Selon lui, la production d’avocats dans cet État ne cause pas non plus de problèmes de déforestation ou d’accès à la ressource en eau.


En outre, le Mexique dans son ensemble « ne représente que 8 % des avocats importés en Europe », a conclu M. Equihua.

À suivre dans cette section


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Sécurité alimentaire : comment se rapprocher du risque zéro ?

BLOGUE. Quand il est question de sécurité alimentaire, le risque zéro n’existe pas. Mais on peut ...

Aki Sushi s'offre l'exclusivité avec Metro

Mis à jour le 18/01/2019 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. Elle a enregistré une croissance de 20% pour un chiffre d’affaires de 32 millions de dollars en 2018.

À la une

S10 : Samsung triple la mise pour le dixième anniversaire du Galaxy

BLOGUE. Le Galaxy S10 a trois formats, cinq couleurs, une douzaine de caméras et… des écouteurs sans fil!

La vie «ennuyeuse» des vrais millionnaires

Comment devenir millionnaire? Un lecteur avec un job bien ordinaire nous explique. Un nouveau livre aussi.

Au fond, c'est quoi un bon boss?

BLOGUE. Il présente les quatre caractéristiques résumées par l'acronyme ÉÉPI, selon une étude québécoise...