Attirez les meilleurs, cultivez votre marque

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Février 2017

Attirez les meilleurs, cultivez votre marque

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Février 2017

Le rôle de l’employeur est de mettre de l’avant ses valeurs dans le but d’attirer des employés qui y croient.

Les jeunes candidats doués ne demandent pas les mêmes choses à un employeur que les employés des autres générations. Pour les attirer et les retenir, les entreprises doivent notamment mettre de l’avant des valeurs qui leur plaisent. Lesquelles ? En voici quelques-unes, ainsi qu’une poignée de façons concrètes de les matérialiser.


« À la base, pour qu’un employé soit motivé et ait envie de s’engager dans une entreprise, il doit se sentir autonome. L’autonomie, c’est une valeur que l’on met de l’avant. Ça parle beaucoup aux générations actuelles », dit Vanessa Ribreau, partenaire RH chez Shopify, une plateforme d’e-commerce établie à Ottawa. Elle parlera de sa stratégie à l’événement Expérience employé, le 21 mars à Montréal, à l’occasion duquel plusieurs conférenciers se prononceront sur les meilleures façons d’améliorer une marque d’employeur.


En pratique, l’approche de Shopify centrée sur l’autonomie signifie notamment que les employés peuvent prendre leurs vacances quand bon leur semble et travailler aux heures et aux endroits qui leur plaisent, même à la cafétéria ou au bar lounge. « En offrant un environnement de travail comme celui-là, on croit que les gens vont travailler quand ils se sentent productifs et qu’ils ont une bonne concentration », dit Vanessa Ribreau.


L’entreprise valorise le bien-être professionnel des employés, mais aussi leur bien-être personnel. Elle donne chaque semaine des cours de yoga et de méditation. Et pour montrer qu’elle accorde aussi de l’importance à la famille, elle offre des prestations complémentaires de maternité et de paternité.


Vanessa Ribreau note d’ailleurs que, s’il peut être avantageux pour un employeur d’offrir des avantages, comme des cours ou des prestations parentales, il faut idéalement que ceux-ci soient la matérialisation d’une vision ou d’un ensemble de valeurs. Si Shopify encourage le remboursement d’achat de matériel de sport, par exemple, ce n’est pas uniquement pour donner un petit plus aux employés, mais aussi pour souligner son engagement envers la santé.


Cette façon de faire semble très bien fonctionner puisque Shopify a été élue meilleur employeur de 2017 par Glassdoor.ca, devançant même des entreprises comme Salesforce et Cisco Systems.


L’amélioration de l’expérience employé ne concerne toutefois pas seulement les firmes du domaine technologique. Plus que jamais, les entreprises de tous les secteurs doivent bien traiter leurs employés parce que ceux-ci les évalueront sur le Web. Ces renseignements seront ensuite utilisés par les candidats potentiels pour se renseigner sur vous, tout comme vous le faites sur eux. Dans ce domaine, toutes les entreprises ne brillent pas. Selon Officevibe, l’an dernier, 6 employés sur 10 ne recommandaient pas leur propre organisation pour y travailler.


Une des façons d’améliorer son expérience employé est de commencer par bien traiter les employés potentiels. C’est l’expérience candidat. Shopify achète par exemple des manteaux d’hiver aux gens qui viennent d’un climat plus chaud, comme la côte Ouest des États-Unis, pour passer une entrevue dans ses bureaux canadiens. C’est une façon de leur montrer que le climat n’est pas nécessairement un obstacle à leur vie au pays. Et quand les candidats sont convoqués pour une journée d’entrevue, l’entreprise leur laisse un bureau complet pour qu’ils puissent s’installer confortablement.


Spektrum Media, une firme de développement logiciel basée à Québec, met aussi de l’avant un ensemble de valeurs auxquelles elle tient dur comme fer. En effet, selon le cofondateur Georges Saad, les travailleurs d’aujourd’hui ne cherchent plus seulement un emploi. Ils veulent travailler pour une cause et réaliser des projets stimulants. Le rôle de l’employeur est donc de mettre de l’avant ses valeurs dans le but d’attirer des employés qui y croient. Par là passe l’expérience employé. « On doit par contre éviter de parler en l’air, dit Georges Saad. On doit joindre le geste à la parole. »


Parmi les valeurs de Spektrum Media, on compte l’autonomie, la confiance, la responsabilité et l’excellence. Et le respect. « L’an dernier, nous avons arrêté de travailler avec un client parce qu’il manquait de respect envers un des développeurs, dit M. Saad. Disons qu’il était très condescendant. Nous l’avons mis à la porte. »


Il reconnaît que changer une culture d’entreprise peut être difficile et que ce n’est pas toujours souhaitable. Une banque, par exemple, aurait sans doute de la difficulté à fonctionner si elle était guidée exactement par les mêmes valeurs que son entreprise, où la moyenne d’âge est de 28 ans.


« Les jeunes de la génération actuelle veulent en général plus de flexibilité, mais il faut se rappeler que tous les employés ne recherchent pas la même chose et que les valeurs doivent coller à l’ADN de l’entreprise. »


 


«Elle parlera de sa stratégie à l’événement Expérience employé, le 21 mars à Montréal»


http://www.lesaffaires.com/evenements/conferences/experience-employe/591677


 


D’autres nouvelles des Événements Les Affaires


Déjouer les pirates


Environ 75 % des entreprises canadiennes sont mal préparées pour contrer les cybermenaces, selon une étude de Microsoft. Aucune organisation n'est à l'abri. Pourtant, rares sont celles qui ont adopté une stratégie pour réduire les risques et s'armer efficacement contre ces dangers grandissants. Le 22 mars, la conférence «Sécurité de l'information» leur donnera les clés pour développer une vision globale des risques d'intrusion et de corruption de données.


De l'idée au marché


Commercialiser un produit innovant peut s'avérer un véritable parcours du combattant. Pourtant, en sachant comment tirer profit de la phase du test bêta ou en misant sur l'approche du «produit minimum viable», il est possible d'assurer l'adoption d'un produit par des acheteurs précoces, puis par la majorité du public cible. Le 2 mars à midi, profitez du webinaire gratuit pour réussir la précommercialisation de produits innovants et percer de nouveaux marchés.


Prendre sa place au conseil


Les conseils d'administration exercent désormais une surveillance plus complexe et montrent un souci plus grand pour la responsabilité sociale des organisations; ils font preuve d'une plus grande transparence; ils se penchent sur des questions d'éthique et sur la gestion des risques. Le 15 mars, la formation «Conseil d'administration : obtenez le poste convoité !», de la série Femmes leaders, présentera les nouvelles tendances et les outils pratiques pour être de meilleures administratrices.

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Les employés syndiqués de la SAQ seront en grève mercredi

Ils avaient débrayé une première fois, le 17 juillet dernier, pour accroître la pression sur leur employeur.

Pour qu'une réunion soit un peu moins inutile

07/08/2018 | Conseiller

Employés et patrons s’entendent au moins sur une chose: ils détestent les réunions inutiles...

À la une

Combien de temps les Québécois demeurent-ils propriétaires?

Mis à jour le 18/09/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Environ la moitié des acheteurs d'unifamiliales auront revendu leur propriété d'ici douze ans.

Entrepreneurs, osez vous surpasser!

18/09/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Du haut de ses 90 ans, Philippe de Gaspé Beaubien II peut encore captiver les audiences.

Universitas en rappel

18/09/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Pourquoi pas une dernière chanson sur les REEE et Universitas. Musique!