Les réseaux urbains d’énergie : efficaces et économiques

Publié le 24/09/2018 à 00:02

Par Énergir

Saviez-vous que de nombreux grands immeubles du centre-ville de Montréal, du Vieux-Montréal et de Griffintown étaient desservis par le même réseau énergétique? En effet, des équipements centralisés servent au chauffage et à la climatisation de plusieurs édifices commerciaux et institutionnels de ce secteur. Leurs propriétaires réalisent des économies et profitent d’un réseau fiable, facile à utiliser et qui ne nécessite aucun entretien de leur part.

À l’origine, Climatisation et Chauffage urbains de Montréal (CCUM), une filiale indirecte d’Énergir (le nouveau Gaz Métro), avait été développée pour chauffer la Gare Centrale de Montréal. Depuis sa mise en service en 1947, son réseau énergétique est devenu le deuxième plus grand du genre au pays. Il alimente désormais la Place Ville Marie, l’édifice Sun Life, le 1000 De La Gauchetière, le campus de l’École de technologie supérieure (ÉTS), l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, la tour de la Bourse, l’hôtel Marriott Château Champlain, la Place Bonaventure, la Cité du multimédia et la résidence étudiante Evo, entre autres. Cela représente environ 1,8 million de mètres carrés.

Relier une construction neuve ou un bâtiment existant à un réseau urbain d’énergie comporte plusieurs avantages. D’abord, les propriétaires et les gestionnaires des immeubles desservis profitent des économies d’échelle générées par la centralisation des équipements énergétiques.

« Se brancher » à un réseau centralisé permet aussi aux promoteurs et aux propriétaires de locaux commerciaux d’optimiser leur espace. Par exemple, en joignant un réseau urbain énergétique, un entrepreneur qui prévoit la construction d’un nouvel édifice évite l’achat et l’installation d’équipements de chauffage et de climatisation. L’espace ainsi libéré peut servir à des usages plus pratiques ou plus rentables, comme la location de bureaux ou de condominiums ou la mise en place d’un toit vert.

Simplicité et fiabilité
Les gestionnaires de bâtiments desservis par le réseau énergétique de CCUM économisent de l’argent et gagnent du temps, car la surveillance du réseau et son entretien sont effectués par l’entreprise. Cette dernière assure également l’entretien et le remplacement des équipements de chauffage et de climatisation, de sorte que les exploitants des édifices raccordés n’ont ni à embaucher le personnel d’entretien ni à gérer ces travaux.

En plus de simplifier la vie des gestionnaires et des commerçants, le réseau urbain d’énergie de CCUM leur offre une fiabilité incomparable. En effet, il est complètement autonome lors des coupures d’électricité et il n’a connu aucune interruption de service depuis sa mise en activité il y a plus de 70 ans.

Une solution d’avenir
Les réseaux urbains d’énergie ont le potentiel de faciliter la transition énergétique au Québec. CCUM est aujourd’hui alimentée au gaz naturel et possède des panneaux solaires thermiques. Elle veille également à récupérer une partie de la chaleur qu’elle produit.

L’empreinte environnementale du réseau pourrait diminuer encore davantage au cours des prochaines années. Par exemple, il pourrait recourir à l’utilisation de gaz naturel renouvelable distribué au Québec. Par ailleurs, les équipements centralisés des réseaux urbains d’énergie offrent une très bonne performance énergétique et environnementale. Ainsi, les propriétaires de bâtiments qui y sont raccordés obtiennent généralement d’excellents résultats lors des évaluations environnementales nécessaires à l’obtention de certifications comme LEED et BOMA BEST. Le raccordement de leurs édifices à un réseau urbain les distingue donc des autres bâtiments.

Bref, par le biais de sa filiale indirecte CCUM, Énergir peut faciliter la transition énergétique de grands édifices montréalais, en plus d’offrir une solution très avantageuse pour les promoteurs, les constructeurs, les propriétaires et les exploitants de bâtiments dans la métropole.

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

«On a eu Bombardier, on a eu Rona, là c'est Sico»

Il y a 37 minutes |

Sico fermera son usine de Beauport et son centre de distribution de Montréal.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Il y a 22 minutes | LesAffaires.com et AFP

La politique continue de dominer l'agenda.

Titres en action: Cisco, Uber, Aston Martin...

Il y a 22 minutes | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.