3. Gatineau veut plus d'événements sportifs

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Septembre 2015

3. Gatineau veut plus d'événements sportifs

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Septembre 2015

Par Claudine Hébert

Le dossier du Palais des congrès, dont l’emplacement au centre-ville laisse à désirer, n’est toujours pas réglé.

Depuis 15 ans, Gatineau tire avantage de la venue du complexe Hilton Lac-Leamy et de son casino sur son territoire. À lui seul, l'établissement de Loto-Québec, a accueilli le tiers des 271 événements de 50 nuitées et plus tenus en 2014 dans la ville.


Cliquez ici pour consulter le dossier Top 10 des villes de congrès


La société d'État n'a pas l'intention de laisser son étoile pâlir. Elle a injecté près de 50 millions de dollars pour offrir au casino une transformation complète. Bar central, boîte de nuit, expériences multimédias... L'aire de jeux est méconnaissable. «Notre "nouveau" casino n'a rien à envier aux établissements de Las Vegas. Un atout non négligeable pour attirer la clientèle de congrès», affirme Catherine Schellenberg, porte-parole du complexe. Et ce n'est pas terminé, dit-elle. Le seul hôtel 5 étoiles en ville bénéficie de travaux de réfection du premier au dernier étage, au coût de 27 M$.


Tourisme Outaouais en veut encore plus pour Gatineau. «On doit retravailler notre positionnement et maximiser nos forces en tourisme d'affaires», dit André Groulx, directeur des communications et marketing à Tourisme Outaouais.


Le dossier du Palais des congrès, dont l'emplacement au centre-ville laisse à désirer (l'accès et le stationnement limités refroidissent plusieurs organisateurs de congrès), n'est toujours pas réglé. «La localisation de cet établissement constitue un défi», concède André Groulx. La Ville et Tourisme Outaouais sont encore en pourparlers à ce sujet.


Tourisme Outaouais a, par ailleurs, embauché cet été une nouvelle déléguée commerciale, Annie Léveillée, qui est issue du marché hôtelier gatinois. «Elle connaît bien la clientèle d'affaires et ses besoins. Elle va nous aider à faire rayonner encore plus nos produits», poursuit M. Groulx. L'organisme investira près de 500 000 $ pour promouvoir le tourisme d'affaires dans la région.


Gatineau jouit déjà d'une bonne réputation auprès des entreprises privées, qui représentent près de 60 % de son marché de congrès. Le quart des congrès tenus dans la cité relève d'organisations associatives. Quinze pour cent d'entre eux sont associés aux activités gouvernementales provinciales et fédérales.


Bon départ


Dans ses efforts de rayonnement, Tourisme Outaouais compte accorder une attention particulière au tourisme sportif national et international. Ce qui est assez bien parti. Plongeon Canada organise, depuis 2013, la Coupe Canada de plongeon au centre sportif de Gatineau. Il s'agit de l'un des neuf rendez-vous annuels de l'élite mondiale du plongeon. Construit au coût de 50 M$ pour la tenue des Jeux du Québec en 2010, ce centre a permis à la ville de s'équiper d'une piscine olympique, d'une tour de 10 mètres pour le plongeon, d'un gymnase triple et d'une immense palestre.


«Ce sont de superbes installations, très appréciées des quelque 120 athlètes et 80 accompagnateurs qui participent à notre événement», indique Jeff Feeney, gestionnaire des événements et des communications chez Plongeon Canada. Cet événement sportif international se tenait auparavant à Montréal. Lors des travaux à la piscine du Stade olympique, Plongeon Canada avait dû déplacer la compétition à Gatineau. «On a été tellement bien servis par la ville qu'on a décidé de signer pour la tenue de l'événement jusqu'en 2017», dit M. Feeney.


Événements (50 nuitées et plus)


271 (+ 29 par rapport à 2013)


Retombées économiques


20 M$ : Montant qui découle des 271 événements de 50 nuitées et plus présentés à Gatineau en 2014


Parc hôtelier


2 000 chambres de trois étoiles et plus


Événements importants à venir



  • Congrès annuel de l'Association québécoise des enseignants et enseignantes du primaire, novembre 2015 : 1000 délégués

  • Congrès annuel du Regroupement des cabinets de courtage d'assurance du Québec, novembre 2015 : 900 délégués

  • Hit the Floor, mars 2016 : 2 000 participants


Bon à savoir


Depuis bientôt deux ans, l'ex-Château Cartier situé entre Hull et Aylmer porte le nom de DoubleTree by Hilton Hotel Gatineau-Ottawa. L'hôtel de 125 chambres, dont la cour comporte un terrain de golf, a fait l'objet de travaux de rénovation de 3 millions de dollars. Et au printemps 2015, l'établissement bénéficiait de nouveau du très populaire restaurant-cabaret La Ferme Rouge, rouvert après avoir cessé ses opérations en février 2014, à la suite d'un incendie. La nouvelle salle peut accueillir jusqu'à 300 personnes.


Cliquez ici pour consulter le dossier Top 10 des villes de congrès


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Mi-mandat: autopsie de la «défaite» républicaine

13/11/2018 | François Normand

BALADO - Les résultats parlent d'eux-mêmes: Donald Trump aura plus de difficultés à se faire réélire en 2020.

Charlevoix, la coqueluche des destinations affaires cette année

07/02/2018 | Claudine Hébert

Jamais la saison estivale n'aura démarré si tôt et si fortement dans Charlevoix. Du 27 mai au 10 juin, hôtels, ...

À la une

La guerre en Asie est-elle inévitable?

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?