Les programmes assurent une belle visibilité

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Octobre 2017

Les programmes assurent une belle visibilité

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Octobre 2017

Par Claudine Hébert

[Photo : 123rf.com]

DOSSIER PME - Être reconnue comme l'une des entreprises les plus prometteuses de la province par un programme d'accélération comporte un volet prestige et visibilité qui ne peut pas nuire aux affaires. C'est ce que croit Chantal Lévesque, fondatrice de la Maison Shan, à Laval, qui fait partie de la première cohorte de PerforME.


D'emblée, l'entrepreneure spécialisée dans la confection de maillots de bain haut de gamme précise qu'elle n'a pas bénéficié du service d'accompagnement gouvernemental, comme cela a été le cas pour la majorité des entreprises sélectionnées. «Je fais partie des candidatures du programme des Gazelles qui ont été retenues par PerforME. Par conséquent, mes attentes étaient plus élevées. Les services et les conseils de la nouvelle stratégie ne correspondaient pas à mes besoins de recrutement de personnel et de développement de marché, notamment en Chine», indique Chantal Lévesque.


Actuellement, le chiffre d'affaires de l'entreprise fondée il y a plus de 30 ans se situe entre 10 et 15 millions de dollars. La femme d'affaires souhaite connaître une hausse d'au moins 20 % d'ici un an. Tout dépend des aléas du marché, notamment de ce que va devenir l'ALÉNA et de la manière dont les ouragans vont affecter les principales zones balnéaires.


Mme Lévesque reconnaît toutefois que la visibilité liée à cette stratégie gouvernementale facilite l'obtention de financement auprès d'Investissement Québec. De plus, elle se montre optimiste. «J'ai la profonde conviction que cette reconnaissance me servira si le gouvernement en place décide de mettre sur pied un programme pour aider les entreprises manufacturières du Québec.» Le nom de Maison Shan est maintenant «branché» dans le système. «Cette belle étoile à mon dossier va, j'en suis convaincue, me servir dans l'avenir», soutient Mme Lévesque.


Une visibilité qui fait boule de neige


Pour le Groupe Azur, de Montréal, la visibilité liée à PerforME rapporte déjà de bons dividendes. «Notre sélection au sein de la première cohorte nous a permis d'obtenir une bien meilleure crédibilité auprès des investisseurs», affirme Marc-André Denoncourt, chef des opérations et partenaire chez Groupe Azur.


L'entreprise, spécialisée dans le développement de logiciels pour systèmes de gestion de trésorerie, est d'avis que sa sélection a eu un effet boule de neige.


«Cette reconnaissance a sans doute contribué au fait que l'on figure parmi les entreprises retenues par Passeport PME, un programme chapeauté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et Québec International. Une aide de service, incluant une mission commerciale, dont la valeur était de plus de 25 000 $», souligne M. Denoncourt.


L'entrepreneur croit également que le sceau PerforME a été fort bénéfique pour l'obtention d'importants crédits d'impôt. Ces derniers, dit-il, représentent des économies de plusieurs centaines de milliers de dollars. «Cette aide s'est traduite par une amélioration de nos processus de production, en plus de nous permettre de recruter des employés», ajoute-t-il.


Depuis juin 2015, l'entreprise est passée de 40 à 60 employés. Le chiffre d'affaires, qui était sous la barre des 5 M$, s'approche des 10 M$, signale M. Denoncourt. «Cette stratégie nous a aidés à communiquer avec les bonnes personnes, à réaliser plus rapidement nos objectifs ambitieux. Surtout, elle nous a permis de devenir plus compétitifs dans notre marché.»


Les processus d'inscription et les formulaires qu'impliquent ces initiatives peuvent s'avérer très complexes, admet-il, mais l'effort paye. Ces démarches se traduisent par un sacré bon coup de pouce. Les retombées positives que lui a values PerforME encouragent d'ailleurs Groupe Azur à surveiller tout lancement de nouveau programme qui touchera l'intelligence artificielle et qui s'adressera aux manufacturiers innovants.


63,5 %


C'est le pourcentage d'entreprises issues des quatre premières cohortes de PerforME qui ont enregistré une croissance significative de leurs ventes ou de leur chiffre d'affaires.


Sources : MESI et Adrenalys


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER PME: UN PREMIER BILAN DES EFFORTS D’ACCÉLÉRATION


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

La montée des inégalités est un (mauvais) choix de société (2)

20/10/2018 | François Normand

ANALYSE - Les entreprises doivent mieux partager la richesse, selon des patrons. C'est bien, mais il faut en faire plus.

Et si la croissance verte était une utopie?

17/10/2018 | François Normand

BALADO - Le développement durable ne fonctionne pas, car la consommation de ressources continue d'augmenter.

À la une

Êtes-vous obligé d'accepter une promotion?

BLOGUE INVITÉ. Il est essentiel de bien comprendre ce que représente la promotion, ses implications ainsi que son impact

«L'avantage francophone hors Québec», dans Les Affaires en 2007

#90ansenaffaires | Quand Les Affaires célébrait «la force des affaires en français».

Leaders, voici pourquoi vos conseils ne sont jamais écoutés!

BLOGUE. À force d'agir en expert «qui sait toujours tout sur tout», les oreilles des autres deviennent sourdes.