Les PME québécoises restent championnes de l'optimisme

Publié le 30/11/2017 à 14:09

Les PME québécoises restent championnes de l'optimisme

Publié le 30/11/2017 à 14:09

Par lesaffaires.com

Le ciel s’est peut-être quelque peu ennuagé en novembre pour les entrepreneurs québécois, mais ceux-ci demeurent les plus optimistes au pays, selon le plus récent Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante(FCEI).


L’indice du Baromètre des affaires de la province s’est établi à 65,4, retranchant 2,2 points par rapport à octobre.


Ce recul n’a toutefois pas empêché le Québec d’afficher le plus haut niveau d’optimisme au Canada. L’indice pour l’ensemble du pays a progressé de 2,2 points pour se situer à 59,3. En Ontario, cet indicateur se trouve à 58,3, encore loin de celui du Québec, malgré un bond de 2,8 points.


L'indice du Baromètre de la FCEI du Québec en léger recul en novembre.

Quelque 56% des dirigeants sondés affirment que leur entreprise se porte bien. Ce niveau élevé par rapport aux autres provinces se traduit dans les intentions d’embauche, puisque 21% des chefs d’entreprise prévoient augmenter leurs effectifs, contre seulement 12% qui songent à les réduire.


La pénurie de main-d’oeuvre qualifiée demeure le principal obstacle à la croissance.


Le contexte économique de la province reste fort favorable pour les entrepreneurs.


Dans sa récente mise à jour économique, le ministre des Finances Carlos Leitao a chiffré à 2,6% la croissance de la province en 2017. Le Conference Board du Canada attend pour sa part une progression plus forte, soit de 3,2%.


À lire: PME: Survivre sans avoir à réhypothéquer sa maison.


Le gouvernement Couillard a annoncé qu’il redistribuerait environ 1G$ en soulagement fiscal des particuliers, près de 1G$ en réinvestissements dans les services publics et le reste mis de côté pour les plus démunis de la société.


M. Leitao a rappelé que son prochain budget contiendrait des mesures afin d'aider les petites et moyennes entreprises (PME), sans toutefois aller jusqu'à promettre de réduire leur taux d'imposition.


La situation du Québec est relativement meilleure que celle d’autres provinces qui ont été des locomotives de croissance du pays il y a quelques années, notamment l’Alberta.


Celle-ci a vu sa note de crédit abaissée de nouveau mercredi, peu de temps après que la province eut confirmé qu’elle afficherait un déficit budgétaire de 10,3G$ au cours de son exercice financier.


Et à l'instar des entrepreneurs ontariens, ceux de l'Alberta devront composer avec une hausse marquée du salaire minimum.


Avec La Presse canadienne


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

La confiance des entrepreneurs augmente en août

30/08/2018 | lesaffaires.com

« Les craintes de ces derniers mois liées au commerce international semblant s’être apaisées », selon l'analyse.

La guerre commerciale mine le moral des PME canadiennes

26/07/2018 | lesaffaires.com

Les entrepreneurs québécois maintiennent leur optimisme, contrairement aux dirigeants d'entreprises ontariennes.

À la une

Les Affaires anime et diffuse le débat sur les enjeux environnementaux montréalais

Le débat pré-électoral sur les enjeux environnementaux sera diffusé en direct sur LesAffaires.com dès 19h30.

Nos déchets, ce nouvel or brun

Édition du 28 Juillet 2018 | Alain McKenna

L’économie de marché ­peut-elle sauver la planète?  ­Oui, répond d’emblée l’Alliance canadienne pour l’innovation.

«Le véritable enjeu de la SAQ»... de 2005 à aujourd'hui

#90ansenaffaires | On parle beaucoup de la Société des alcools du Québec (SAQ) du Québec ces derniers jours...