Mountain Equipment Co-op s'équipe pour les médias sociaux

Publié le 17/03/2012 à 00:00, mis à jour le 22/03/2012 à 15:07

Mountain Equipment Co-op s'équipe pour les médias sociaux

Publié le 17/03/2012 à 00:00, mis à jour le 22/03/2012 à 15:07

Dale Tourneville, directeur du marketin Web, Mountain Equipement Co-op

L’heure des décisions : Marketing Web (2/2) -


On peut être «mordus de plein air» et technophiles à la fois. La preuve, les clients de Mountain Equipment Co-op sont très actifs... sur les médias sociaux. Pour les suivre sur ce terrain, la coopérative de Vancouver met à jour sa stratégie Web. Sur vos écrans dès mai 2012.


LE DÉFI


Quand on parle de stratégie marketing, certains ont des pixels plein les yeux. C'est le cas de Dale Tournemille : lors de notre appel, le directeur du marketing Web de Moutain Equipment Co-op (MEC) était au coeur d'un branle-bas de combat, à six semaines de la mise en oeuvre d'une nouvelle stratégie en ligne. Pour ce chef de file canadien de vente au détail d'équipement de plein air, créé à Vancouver en 1971, le Web, «c'est là où sont nos membres». «Par rapport aux 15 magasins du Canada, le site Internet se glisse en quatrième position quant à la performance. C'est une grande source de revenus ; je peux vous dire que la compagnie prend cela très au sérieux», affirme M. Tournemille.


Un virage majeur de la stratégie Web de MEC avait déjà été opéré en 2010, avec la refonte complète du site et l'instauration d'une fonction questions/réponses pour la clientèle. Les nouvelles technologies évoluant très rapidement, une mise à jour s'impose en 2012.


LA DÉCISION


Ce qui a précipité la décision : la nécessité de refaire certaines portions du site, mais surtout la pression effectuée par les médias sociaux.


Dale Tournemille peaufine encore la stratégie, mais il peut déjà préciser qu'une partie du service à la clientèle sera consacrée à ce créneau, pour faire face à l'avalanche de questions issues des comptes Facebook ou Twitter (dont beaucoup concernent la disponibilité des produits). «Une équipe répondra en permanence aux questions des clients», dit-il.


«Cette stratégie Web s'inscrit dans la foulée de celles d'autres grandes entreprises, comme BestBuy et sa TwelpForce sur Twitter, Dell ou encore JetBlue, souligne Manon Arcand, professeure au département de marketing à l'ESG UQAM. Les réseaux sociaux sont, en 2012, des outils de choix pour être à l'écoute de ses clients, pour entretenir un dialogue constant avec eux et pour régler des problèmes de façon individualisée. Il faut cependant y consacrer les ressources matérielles et humaines nécessaires, car les attentes des internautes sont élevées. On veut une réponse satisfaisante et rapide... souvent dans les heures qui suivent la demande.»


À cette fin, la coopérative de 3,5 millions de membres aura recours à la plateforme HootSuite, qui permet de gérer plusieurs comptes de réseaux sociaux sur un seul écran. Un choix judicieux, selon Mme Arcand, qui préconise également Radian6 ou ServiceCloud.


MEC compte également lancer un site mobile et une application pour les téléphones intelligents. «Leur clientèle est jeune et active, ce qui correspond aux utilisateurs de téléphones intelligents. Les consommateurs y ont de plus en plus recours pour comparer les prix en magasin par rapport à ceux qui sont affichés en ligne, pour vérifier la disponibilité d'articles ou pour trouver un magasin près de chez eux. Le mobile fait donc le pont entre le magasinage en ligne et le magasinage traditionnel.


LE RÉSULTAT


La nouvelle stratégie entrera en vigueur au mois de mai 2012, avec pour objectif de supplanter les excellents résultats obtenus avec la précédente : en 2011, le site a reçu 15,9 millions de visites, avec 47 % de nouveaux visiteurs, totalisant 143 millions de pages vues. «Il semble que les actions Web de 2010 aient porté leurs fruits, car 47 % de nouveaux visiteurs est une statistique fort intéressante», estime Mme Arcand.


«Nous avons noué un partenariat avec Foresee, une entreprise américaine qui évalue la satisfaction des utilisateurs de notre site Web. Nous avons obtenu 83 % de satisfaction, un taux très élevé dans le secteur de la vente au détail», se félicite M. Tournemille.


MEC EN CHIFFRES


60 % Proportion des visiteurs du site Web qui recherchent des avis sur les produits.


268,7 M$ Montant des ventes en 2011


143 Nombre de millions de pages vues en 2011

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

8 questions à se poser pour faire progresser son entreprise

Mis à jour le 07/11/2013

BLOGUE. Lorsque vous décidez de garder le focus afin de faire croître votre entreprise, vous avez une ...

Savez-vous pourquoi on vous dit «NON»?

Mis à jour le 31/10/2013

BLOGUE. Comme toute personne désirant réaliser un projet qui lui tient à coeur, vous devez, en ...

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: