Le chef d'entreprise et l'innovation

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Octobre 2017

Le chef d'entreprise et l'innovation

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Octobre 2017

Une culture d’innovation forte peut être un moteur de croissance extraordinaire pour votre entreprise. Que ce soit au niveau des produits, des technologies, des finances ou des processus d’une entreprise, il y a toujours place à innover. C’est la somme de ces innovations qui vous permettront de propulser votre entreprise au-dessus de la concurrence. Alors qu’on exige l’innovation de nos équipes, quel est notre rôle à nous en tant que chef d’entreprise?


Le lendemain de l’annonce du premier iPhone par Steve Jobs, le CEO de Microsoft à l’époque, Steve Ballmer, se fait demander de commenter l’appareil lors d’une entrevue. Il explose de rire spontanément en se moquant du prix de l’appareil et de son absence de clavier physique. On connaît la suite… le iPhone est devenu un succès retentissant qui a forcé Microsoft à se retirer de cette industrie plusieurs années plus tard. Pourtant, Microsoft n’avait-elle pas le talent et les moyens financiers pour créer le iPhone? On peut raisonnablement le présumer. Auraient-ils pu créer le iPhone alors? Si quelqu’un avait eu cette idée au sein de l’entreprise, est-ce que le projet aurait vu le jour?


Probablement pas. On peut facilement imaginer que si le plus haut gradé de l’entreprise trouvait l’idée ridicule, celle-ci n’aurait pas survécu aux différents paliers hiérarchiques.


Une culture d’entreprise correspond à l’ensemble des valeurs et des comportements qui sont encouragés et découragés dans une entreprise. Chaque employé cherche à se comporter d’une manière à répondre aux exigences perçues chez son supérieur immédiat. Le président, par ses décisions, ses remarques et ses agissements de tous les jours, finira par influencer les membres de son comité de direction. Ceux-ci comprendront que c’est ce qu’on attend d’eux, exigeront éventuellement la même chose de leur équipe et ainsi de suite. Éventuellement, les gens qui seront recrutés correspondront aussi à cette image et se fonderont dans cette culture.


Connexion, le salon de la transformation numérique


Implanter une culture d’innovation prend du temps mais doit partir du sommet pour se propager. Les idées peuvent arriver de partout mais doivent pouvoir circuler librement dans la hiérarchie pour s’épanouir et arriver à terme. L’écoute, la curiosité, la tolérance au risque et la mise de côté de son propre égo sont quelques-uns des traits de caractères essentiels d’un leader qui désire encourager l’innovation. Si vous avez une culture qui freine l’innovation dans votre entreprise, commencez par travailler sur vous-même.


Tout le monde veut de l’innovation, personne ne veut d’échec. Pourtant, aussi inséparable que le yin et le yan, l’innovation vient naturellement avec le risque de l’échec. Chez Chocolats Favoris, lorsque nous lançons une nouvelle innovation, celle-ci a généralement connue plusieurs itérations et parfois, des réalignements majeurs…


Je me souviendrai toujours de la fois que nous avons failli lancer une ligne de chocolats chauds. Tout était prêt à déployer. Les manuels de formation, les ingrédients, le matériel publicitaire. C’était la rencontre finale avant le lancement et pourtant, il régnait une drôle d’ambiance… le cœur n’y était pas. Je me mets à interroger l’équipe et je découvre avec stupeur que personne ne croyait au produit. On me dit alors qu’on ne voulait pas me désappointer et que nous devions faire nos chiffres du trimestre.


Il s’agissait d’un test de leadership important. Étions-nous prêts à faire face à l’échec et l’accepter ou allions-nous céder à la pression des résultats financiers?


J’ai annulé le lancement prévu et nous sommes reparti d’une page blanche le lendemain. Six mois plus tard, nous sortions nos Chouchous, un nouveau concept de chocolat chaud réellement innovant qui fût un grand succès pour Chocolats Favoris et qui est encore aujourd’hui une grande fierté pour l’équipe.


L’impact humain a été important cependant. Après des mois de travail, l’équipe devait tout recommencer. On a parfois l’impression qu’après avoir mis suffisamment de temps et d’argent dans quelque chose, on ne peut plus faire marche arrière. Il faut accepter que l’innovation est un processus itératif qui n’aura pas nécessairement la conclusion souhaitée. En tant que chef d’entreprise, il faut bien le comprendre et appuyer nos équipes dans ces périodes difficiles si on veut réellement mener à terme la meilleure idée et encourager le développement d’une culture d’innovation.

À suivre dans cette section


image

Efficacité énergétique

Vendredi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

Innover pour conserver ses clients

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

Les cabinets en droit des affaires s'efforcent de plus en plus d'agir comme des conseillers d'affaires et non plus ...

OPINION Innover sans jamais s'arrêter
Édition du 15 Septembre 2018 | Marie Lyan
L'innovation ouverte, une voie intéressante ?
Édition du 15 Septembre 2018 | Marie Lyan
La tournée des start-up et PME
23/08/2018 | lesaffaires.com

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

20/09/2018 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

20/09/2018 | lesaffaires.com

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour le 20/09/2018 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.