Investissement de 4 M$ à la Coop forestière de Petit Paris

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Février 2016

Investissement de 4 M$ à la Coop forestière de Petit Paris

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Février 2016

Par Les Affaires

Les équipements actuels utilisant du mazout lourd dans les unités de séchage seront remplacés par des installations fonctionnant à la biomasse forestière résiduelle, soit les écorces.

RETOUR AU DOSSIER LE QUÉBEC EN BREF


SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN


Investissement de 4 M$ à la Coop forestière de Petit Paris


La Coopérative forestière de Petit Paris, de Saint-Ludger-de-Milot, au Lac-Saint-Jean, vient de faire une pierre deux coups. Tout d'abord, la coopérative a racheté la part de 50 % d'actions détenues par Produits forestiers Résolu dans l'usine de Produits forestiers Petit Paris. Cette filiale de la coopérative annonce, quant à elle, un investissement de 4 millions de dollars dans la modernisation des installations de ses unités de séchage de bois d'oeuvre. L'entreprise compte remplacer les équipements actuels utilisant du mazout lourd par des installations modernes fonctionnant à la biomasse forestière résiduelle, soit les écorces. Résolu était partenaire de l'usine de sciage de Produits forestiers Petit Paris depuis 27 ans. Une divergence sur les priorités d'investissement est à la base de sa décision de se départir de ses parts. — L’ÉTOILE DU LAC, ROBERVAL


MAURICIE


100 emplois à pourvoir en technologies de l’information


Avis aux personnes à la recherche d’un emploi : il y aura 100 emplois à pourvoir en Mauricie dans le domaine des technologies de l’information au cours des 18 prochains mois. Actuellement, plus de 50 emplois sont inoccupés, selon les employeurs régionaux dans ce domaine. Ils jugent que les postes disponibles ne pourront pas tous être pourvus par des gens de la région. «Il faudra ratisser plus large, sinon on va se cannibaliser et ce n’est pas le but», dit Chantal Trépanier, de SIM/Cognibox, à Shawinigan. « Dans le domaine, environ 35 étudiants sortent de l’école par année dans toute la région. Ce n’est même pas suffisant pour les besoins à court terme », dit Sylvain Ricard, d’Epsilia. — L’ÉCHO DE LA TUQUE, LA TUQUE


QUÉBEC ET MAURICIE


Robko veut s’affirmer comme un leader des structures de bois


Structure Robko, de Québec, investit 2 M$ dans le rachat et la relance de l’ancienne usine Fermco à Saint-Adelphe, en Mauricie. Depuis quelques mois, ce sont 25 employés qui sont de nouveau au travail, et on compte en ajouter 25 de plus prochainement. Structure Robko mise sur un concept unique de fabrication de structures à ossature de bois pour les bâtiments résidentiels, commerciaux ou agricoles. «Nous avons l’ambition de devenir un chef de file dans la fabrication de structures à ossature de bois au Québec. L’usine possède plusieurs installations sur mesure qui répondent à nos besoins», dit Ralph Koehler, copropriétaire. — L’HEBDO DU ST-MAURICE, SHAWINIGAN


BAS-SAINT-LAURENT


Du gin 100 % rimouskois


Après deux ans et demi de travail acharné, la Distillerie du Saint-Laurent pourra enfin voir son gin 100 % rimouskois être mis en vente par la Société des alcools du Québec à la fin de février. Les deux associés, Joël Pelletier et Jean-François Cloutier, viennent de terminer la confection des 1200 bouteilles de gin Le St-Laurent, avec l’aide d’amis bénévoles. La recette de ce gin comprend des aromates provenant d’algues du fleuve Saint-Laurent. — L’AVANTAGE, RIMOUSKI


RETOUR AU DOSSIER LE QUÉBEC EN BREF


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

FSC Canada appuie l'inclusion des droits autochtones dans l'ALÉNA

27/10/2017 | François Normand

L'inclusion des droits dans l'ALÉNA pourrait rendre les produits forestiers nord-américains plus attrayants.

L'autre crise qui menace l'industrie forestière québécoise

Mis à jour le 11/10/2017 | François Normand

«Les effets de ces droits peuvent être épouvantables pour les scieries», craint un économiste.

À la une

Le faux débat de l'immigration

BLOGUE INVITÉ. Je suis fils d’immigrant. Mon père, bourguignon d’origine, est arrivé ...

Vous avez des questions au sujet de votre retraite?

En participant à la Clinique Retraite de Les Affaires, vous pourriez avoir des réponses. Appel de candidatures.

Goodfood, Desjardins fait grimper le titre de 4%

Goodfood devient un partenaire de choix pour les épiciers et pourrait même devenir une cible d'acquisition.