Faire de l'Est-du-Québec une zone d'innovation massive

Offert par Les Affaires


Édition du 01 Octobre 2016

Faire de l'Est-du-Québec une zone d'innovation massive

Offert par Les Affaires


Édition du 01 Octobre 2016

Par Les Affaires

Les représentants de 221 entreprises et organismes ont pu rencontrer ceux des 15 centres de recherche régionaux grâce à des rendez-vous formels. [Photo : Joël Charest]

BAS-SAINT-LAURENT



Faire de l'Est-du-Québec une zone d'innovation massive


Plus de 250 acteurs socioéconomiques de l'Est-du-Québec se sont donné rendez-vous à Matane, le 22 septembre, dans le but de créer une «zone d'innovation massive» dans la région. Le Rendez-vous de l'innovation de l'Est-du-Québec a permis de réunir, pour une première fois, les entreprises, les organismes et les centres de recherche afin d'accentuer l'innovation, de créer de nouveaux partenariats économiques et de hausser la productivité des organisations. En ce sens, les représentants de 221 entreprises et organismes ont pu rencontrer ceux des 15 centres de recherche régionaux grâce à des rendez-vous formels, qui permettent de développer de nouveaux partenariats débouchant sur des occasions innovantes. Ce rendez-vous était organisé par le Réseau des villes innovantes de l'Est-du-Québec, qui regroupe 11 municipalités. La rencontre était animée par René Vézina, chroniqueur au journal Les Affaires. — L’AVANTAGE, RIMOUSKI


MAURICIE


Siemens Canada modernise ses installations de Trois-Rivières


Siemens Transformateurs Canada modernisera ses installations de Trois-Rivières au coût de 1 M$. L’investissement servira à acquérir de nouveaux équipements de production qui permettront à l’entreprise de répondre adéquatement à l’augmentation de son volume de commandes de transformateurs électriques. Le projet entraînera l’embauche de 5 employés qui s’ajouteront aux 130 travailleurs oeuvrant déjà dans les installations trifluviennes. Québec a alloué à Siemens une aide de 250 000 $ par le Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie pour soutenir son projet. L’usine conçoit, développe et fabrique des transformateurs de distribution électrique ainsi que ses principaux composants. — L’HEBDO JOURNAL, TROIS-RIVIÈRES


SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN



L'ex-député Denis Trottier lance le mouvement Option/Régions


L'ancien député péquiste de Roberval Denis Trottier jette les bases d'un mouvement en faveur du développement des régions en créant le site Internet www. optionrégions.com. Le site diffusera une émission radio-magazine Web tous les samedis, à compter du 1er octobre. L'exploitation de ce site a conduit Denis Trottier à créer une entreprise à Péribonka, qui emploie trois personnes. «Option/Régions est un lieu d'informations et d'actions visant la promotion de l'autonomie locale et régionale, et la mise en place d'un projet de génération progressiste au Québec», indique Denis Trottier. Il compte donner la parole à tous les intervenants des régions du Québec qui veulent promouvoir et agir pour la défense des régions. — L’ÉTOILE DU LAC, ROBERVAL


Agrinova réalisera un projet de recherche de 4,8 M$ sur la pomme de terre


Le Collège d'Alma et son centre collégial de transfert de technologie Agrinova ont annoncé la mise en oeuvre d'un projet de recherche sur la pomme de terre évalué à 4,8 M$ sur cinq ans. Il s'agit du plus important projet de recherche de leur histoire. Le projet vise à améliorer l'entreposage, la conservation et la qualité des stocks de pommes de terre de table. Le projet est rendu possible grâce au financement de 2,3 M$ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et de 900 000 $ de la Fondation canadienne pour l'innovation. Des partenaires privés investiront 725 000 $ dans le projet. Pour sa part, le Collège d'Alma, par son centre de recherche Agrinova, investira également 100 000 $. «En renforçant notre capacité de recherche appliquée sur un aspect spécifique et non comblé de la recherche dans la pomme de terre, soit celui de l'entreposage, nous sommes convaincus de répondre à une préoccupation importante des producteurs et des productrices de pommes de terre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, du Québec et du Canada», indique le directeur de la recherche en productions végétales chez Agrinova, Richard Wieland. Les superficies canadiennes cultivées en pommes de terre représentent annuellement 1 140 000 hectares, pour une valeur à la ferme de 1,1 milliard de dollars. — JOURNAL LE LAC ST-JEAN, ALMA


MONTÉRÉGIE


Varennes acquiert 15 millions de pieds carrés de terrains de Pétromont


La Ville de Varennes vient d'acquérir 15 millions de pieds carrés de terrains de l'ancienne usine pétrochimique de Pétromont, qui avait cessé ses activités en avril 2008. Le coût d'acquisition des terrains est évalué à 16,5 millions de dollars. La Ville entend revendre ces terrains à profit à des promoteurs privés. Dix projets totalisant 250 M$ devraient être confirmés dès que possible, selon le maire Martin Damphousse, qui ne peut pas fournir de précisions pour le moment. Ce grand intérêt s'explique par la localisation stratégique des terrains, puisqu'ils sont situés à proximité des réseaux routiers et ferroviaires, ainsi que de la voie maritime. Leur vaste superficie, une caractéristique plutôt rare dans la région métropolitaine, est aussi très intéressante pour les grandes entreprises ayant des projets d'envergure. Varennes avait déjà conclu en 2011 une transaction du genre qui s'était avérée enrichissante, soit l'achat de 9,2 M pi2 de terrains appartenant à Hydro-Québec, au carrefour de l'autoroute 30 et du boulevard Lionel-Boulet. «Nous avons acheté ces terrains pour une somme de 6,5 M$ et nous les avons vendus 23 M$ en moins de quatre ans. Les revenus de taxation à cet endroit ont fait un bond, passant de 16 000 $ à 3 M$ annuellement !» a souligné le maire. Martin Damphousse ajoute que, depuis 2009, 50 nouveaux projets industriels et commerciaux ont vu le jour sur le territoire de Varennes, générant des investissements privés de l'ordre de 450 M$. — LA RELÈVE, BOUCHERVILLE


ESTRIE


Le IGA de Coaticook s’agrandit au coût de 8 M$


Le marché d’alimentation IGA de Coaticook subira d’ici le printemps d’importants travaux d’agrandissement évalué à 8 M$. La superficie du commerce passera ainsi de 24 000 à 36 000 pieds carrés. « On va également changer de look. Présentement, l’ambiance est un peu rustique. On ira vers quelque chose de moderne, de plus urbain », explique le propriétaire du supermarché, Dominic Arsenault. — LE PROGRÈS DE COATICOOK, COATICOOK


CENTRE-DU-QUÉBEC


Travaux d'amélioration de 6 M$ à l'aéroport régional de Victoriaville


Des travaux d'amélioration des installations de l'Aéroport régional André-Fortin de Victoriaville devraient commencer en novembre prochain, une fois que la Ville aura obtenu toutes les autorisations nécessaires, notamment du ministère du Développement durable. Le projet est évalué à 6 M$ et bénéficie d'une subvention fédérale de 3 M$. Le chantier se déroulera en deux phases, respectivement en 2016 et en 2017. Cet automne, les ouvriers s'affaireront surtout aux abords de l'actuelle piste pour des travaux de drainage et procéderont à un nouveau balisage. Ce n'est vraiment que l'an prochain qu'on allongera la piste de 1 500 pieds, pour la porter à 5 500 pieds. D'autres travaux de balisage et l'aménagement de nouvelles voies de sortie se feront durant la deuxième phase. Les travaux d'asphaltage s'effectueront sur toute la longueur de la piste en 2017. — LA NOUVELLE UNION, VICTORIAVILLE

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À surveiller: BRP, Canopy, Empire

Que faire avec les titres de BRP, Canopy Growth et Empire?

Pourquoi ce stratège revient-il aux épiciers?

BLOGUE. Dans un marché haussier qui gagne en âge, le moment est venu de redécouvrir les vertus des épiciers.

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: