Dans un proche avenir, votre voiture vous parlera

Offert par Les Affaires


Édition du 13 Septembre 2014

Dans un proche avenir, votre voiture vous parlera

Offert par Les Affaires


Édition du 13 Septembre 2014

Les voitures actuelles sont intelligentes, pas de doute. Elles sont pleines de gadgets électroniques qui leur permettent de «voir» les obstacles, de dépister les lignes de la chaussée et de prévenir leur conducteur en cas de pépin. Mais ce n'est là que le début d'une technologie qui pourrait conduire à la création de voitures autonomes et écologiquement plus sensées.


C'est du moins l'ambition du constructeur suédois Volvo et de son partenaire technologique Ericsson, qui travaillent main dans la main pour créer une voiture capable de «parler» aux chauffeurs, mais aussi à son environnement. «Nous croyons fermement que la voiture autonome sera bientôt une réalité, mais pour fonctionner, elle aura besoin d'un maximum d'information. C'est ce que nous tentons de développer», a expliqué Charlotta Sund, responsable, Europe et Asie, chez Ericsson.


Dans les faits, le système imaginé par l'entreprise suédoise prévoit la mise en place d'une infrastructure capable de communiquer avec les voitures. Les véhicules sont déjà équipés de nombreux capteurs qui analysent chacun des éléments de la route. Si un système de communication était capable de percevoir ces données et de les transmettre aux autres usagers, cela permettrait d'avoir un meilleur portrait de la situation.


Et l'environnement ?


Par exemple, une voiture roule sur une plaque de glace. Alors qu'elle perd une partie de son adhérence, son capteur envoie un message aux véhicules qui suivent pour les prévenir du danger. Au même instant, le capteur transmet un autre message indiquant la nécessité d'un déglaçage. Et l'auto pourrait aussi lancer un avertissement aux lampadaires qui bordent la route, qui s'illumineraient alors d'une couleur différente pour créer une alarme visuelle.


Ce n'est là qu'une des applications prévues par Ericsson. Comment ce genre de communication de voiture à voiture pourrait-elle influencer la consommation et rendre les voitures plus écologiques ? Notamment en contribuant à mieux planifier les distances ou en créant des trajectoires qui élimineraient toute forme de congestion du trajet prévu, en tenant compte des messages reçus des autres véhicules.


Science-fiction que tout cela ? Pas vraiment, dit Charlotta Sund, puisque la plupart de ces capteurs sont déjà installés sur les voitures. «Nous sommes persuadés que la sécurité et l'environnement seront mieux servis par ce genre de technologie, et elle pourrait bien faire son apparition dans un avenir pas si lointain».


Volvo prévoit la mise en marché de voitures partiellement autonomes d'ici 2020.


Cliquez ici pour consulter le dossier auto


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le Salon automobile de Detroit est commencé

14/01/2019 | AFP

La réaction des constructeurs aux tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis est également très attendue.

Transport électrique: le Québec bien placé pour en profiter

Édition du 16 Juin 2018 | Simon Lord

L'Ontario s'est toujours démarqué dans le secteur des voitures. Le transport électrique pourrait changer les choses.

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.