Bell a fait un pacte

Publié le 16/02/2013 à 00:00, mis à jour le 14/02/2013 à 10:40

Bell a fait un pacte

Publié le 16/02/2013 à 00:00, mis à jour le 14/02/2013 à 10:40

Par Pierre Théroux

Thomas O'Neill, président du CA de BCE

GAGNANT CATÉGORIE TRÈS GRANDE ENTREPRISE


Le 12 février, les Canadiens étaient de nouveau invités à recourir à leur téléphone pour participer à la journée Bell Cause pour la cause. En versant 5 cents pour chaque message ou appel interurbain effectué, Bell a fait dans ce cadre des dons de 3,3 millions de dollars en 2011 et de 3,9 M$ en 2012 à des programmes canadiens en santé mentale.


L'initiative, lancée en 2010 avec l'appui du conseil d'administration, lui a valu d'être désignée en 2011 entreprise philanthropique de l'année par l'Association des professionnels en philanthropie.


Les engagements sociaux ou environnementaux du géant des télécommunications ne s'arrêtent pas là. Le conseil d'administration «a démontré son engagement envers la responsabilité d'entreprise en devenant signataire du Pacte mondial des Nations Unies depuis 2006», dit Thomas O'Neill, président du conseil d'administration de BCE et Bell Canada. Ce pacte contient un ensemble de principes universels touchant les droits de la personne, le travail, l'environnement et la lutte contre la corruption.


Un million de téléphones récupérés


Denis Desautels, administrateur de société et président du jury pour le prix Korn/Ferry - Les Affaires sur la bonne gouvernance en matière de responsabilité sociale d'entreprise, salue la décision de Bell de «s'aligner sur des normes internationales reconnues et de se mesurer à d'autres entreprises de taille mondiale».


Le programme de responsabilité d'entreprise de Bell a d'ailleurs été bâti autour de ce pacte mondial, souligne Marc Duchesne, vice-président, sûreté de l'entreprise. «Il touche tant les opérations que les produits et services ou l'approvisionnement», précise-t-il.


Des exemples : Bell a récupéré 186 823 téléphones en 2011, pour un total de 1 065 904 depuis 2003. L'entreprise a aussi recueilli 8 543 tonnes de matières provenant de son exploitation du réseau. De ce total, 7 778 tonnes (91 %) ont été réutilisées, recyclées ou utilisées comme substitut de combustible fossile. Bell a inclus dans tous ses modèles de contrats une disposition stipulant que le fournisseur doit se conformer au Code de conduite des fournisseurs de l'entreprise.


Enfin, Bell demeure la seule entreprise de télécoms du Canada à avoir la certification ISO 14001 pour son système de gestion environnementale.


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Les Affaires anime et diffuse le débat sur les enjeux environnementaux montréalais

Le débat pré-électoral sur les enjeux environnementaux sera diffusé en direct sur LesAffaires.com dès 19h30.

Nos déchets, ce nouvel or brun

Édition du 28 Juillet 2018 | Alain McKenna

L’économie de marché ­peut-elle sauver la planète?  ­Oui, répond d’emblée l’Alliance canadienne pour l’innovation.

«Le véritable enjeu de la SAQ»... de 2005 à aujourd'hui

#90ansenaffaires | On parle beaucoup de la Société des alcools du Québec (SAQ) du Québec ces derniers jours...