La Fondation de l'entrepreneurship se recentre sur le mentorat

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Octobre 2016

La Fondation de l'entrepreneurship se recentre sur le mentorat

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Octobre 2016

[Photo : 123RF/rawpixel]

À 36 ans, la Fondation de l'entrepreneurship amorce une mue. Organisme généraliste consacré au soutien à l'entrepreneuriat, elle recentre ses activités sur le mentorat et devient Réseau M. La transformation sera officialisée les 1er et 2 novembre prochains, lors des Rendez-vous du Réseau M à Montréal : deux jours de conférences sur l'entrepreneuriat en général et le mentorat en particulier.


Retour au dossier Entrepreneuriat : des ressources, il y en a!


L'événement annuel du Réseau, qui visait à permettre aux mentors de se rencontrer, prend une plus grande envergure cette année en se voulant la grand-messe de l'entrepreneuriat au Québec. «On voulait organiser un événement plus grand pour se faire connaître et rassembler notre réseau», explique Rina Marchand, directrice principale, contenus et innovation de Réseau M, qui espère «lancer ainsi une nouvelle tradition».


La Fondation de l'entrepreneurship a vu le jour dans les années 1980, à une époque où les organismes d'aide aux entrepreneurs étaient alors peu nombreux.


Le milieu entrepreneurial québécois a beaucoup évolué depuis. «De nos jours, on veut que nos entreprises deviennent des géants et, pour cela notamment, que le taux de mortalité des jeunes entreprises baisse», souligne Pierre Duhamel, directeur général de la Fondation de l'entrepreneurship.


Le mentorat est une voie privilégiée pour ce faire. «Le partage d'expérience d'une personne aguerrie apporte beaucoup aux jeunes entrepreneurs. Le taux de survie est doublé quand il y a eu du mentorat», ajoute-t-il.


Près de 3 500 mentorés


Le service de mentorat a été lancé en 2000. Depuis, la Fondation n'a cessé de développer ce segment. Elle a professionnalisé son intervention en mettant en place une formation menant à un agrément des mentors. Elle a donné le nom de Réseau M à cette division en 2009. À ce jour, l'organisme a formé 1 500 mentors et compte 3 500 mentorés au Québec. Son activité est relayée dans les régions grâce au partenariat avec 75 organismes de développement économique locaux, comme les chambres de commerce.


Bien qu'aujourd'hui, le nombre de mentors et de mentorés est non négligeable, «la marge de progression est grande puisqu'il y a à peu près 200 000 entreprises incorporées au Québec et environ 125 000 propriétaires», constate Pierre Duhamel, persuadé que le mentorat est «un véritable outil de développement économique».


Le vent de changement touchera aussi l'Indice entrepreneurial 2016 qui présentera, dans sa prochaine édition, les quatre prototypes de l'entrepreneur québécois à la suite d'une étude menée auprès de 2 500 répondants.


À terme, le site Internet sera à l'effigie unique du Réseau M.


Retour au dossier Entrepreneuriat : des ressources, il y en a!


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Shawinigan poursuit la transformation de son économie

BLOGUE. Numérique, électrification des transports, entrepreneuriat… Shawinigan a définitivement ...

Le Bas-Saint-Laurent de plus en plus entrepreneurial et diversifié

Édition du 09 Février 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: BAS-SAINT-LAURENT — Le Bas-Saint-Laurent regorge de ressources naturelles. Il faut ...

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.

Faut-il mettre fin au fractionnement de revenu de pension?

15/02/2019 | Daniel Germain

Cette mesure fiscale exclusive aux retraités cache des coûts appelés à grimper.

Le fractionnement de revenu, une stratégie claire-obscure

15/02/2019 | Daniel Germain

Un lecteur s’interroge sur le fractionnement de revenu de retraite. Première d’une paire de chroniques.