Vergers Leahy trouve sa croissance dans les marques privées

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Octobre 2016

Vergers Leahy trouve sa croissance dans les marques privées

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Octobre 2016

Michael Leahy, président et fils du fondateur. [Photo : Jérôme Lavallée]

Nouveaux clients, nouveaux produits, ajout de deux lignes de production. Les affaires tournent rondement pour les Vergers Leahy, dont les revenus ont bondi de 90,3 à 105 millions de dollars au cours de la dernière année.


L'entreprise familiale de Franklin, près de la frontière américaine, en Montérégie, produit de la purée de pommes pour la majorité des marques privées du pays et pour certains clients américains. Elle commercialise aussi sa propre marque, Applesnax. L'an dernier, elle a transformé près de 60 millions de kilos de pommes dont l'apparence ne permettait pas qu'elles soient vendues entières.


Nouveaux clients américains


«Aux États-Unis, on est allés chercher de nouveaux clients dans la marque privée, révèle Guylaine Yelle, directrice générale. Ce sont de grands acteurs dans le secteur des magasins à un dollar.» La demande est venue de courtiers avec qui ces clients font des affaires. «Ils nous ont approchés parce que peu de fabricants américains font des marques privées et parce que nous sommes reconnus pour notre qualité», poursuit Guylaine Yelle.


Les États-Unis procurent à Leahy 48 % de ses revenus, mais elle ne détient que 5 % du marché de la purée de pommes. C'est donc dire qu'il y a encore beaucoup de place pour la croissance.


La PME entend d'ailleurs démarcher plus activement ce marché lors des prochaines années. «On touche le détail et les services alimentaires, comme les prisons et les hôpitaux, mais on est absents du secteur industriel, indique Guylaine Yelle. C'est là qu'on veut mettre notre priorité.»


Leahy produit des purées aseptisées qui se conservent plusieurs mois et qui sont utilisées dans la fabrication de barres et autres collations.


«Au Canada, on peut encore grossir, mais pas beaucoup, car on a déjà la plus grande partie du marché», ajoute Michael Leahy, président et fils du fondateur. Le seul concurrent sérieux de Leahy au pays est la société américaine Mott's.


N'empêche. Lors de la dernière année, la PME a délogé l'un de ses concurrents des tablettes des magasins canadiens d'une grande chaîne de détail dont elle ne peut dévoiler l'identité. «On avait plus de variétés que lui dans les compotes en portions individuelles», explique Mme Yelle.


Bien que les pommes soient le principal ingrédient de ses purées, Leahy fait aussi des mélanges avec d'autres fruits et légumes, comme des fraises, des pêches, des bleuets et des carottes.


Une PME innovante


L'augmentation des ventes s'explique aussi par le lancement, en décembre 2014, de compotes en sachet, populaires auprès des enfants. Une ligne de production avait d'abord été installée, mais l'entreprise a dû en ajouter une deuxième cette année afin de répondre à la demande.


Pour continuer à croître, Les Vergers Leahy misent aussi sur la poudre de pelures de pommes. Bourré d'antioxydants, ce produit est utilisé dans les suppléments en capsules ainsi que comme ingrédient nutraceutique dans des produits de boulangerie ou d'autres aliments. La PME vend la totalité de sa production à un distributeur américain.


«Actuellement, on réduit en poudre les pelures d'environ 20 % des pommes qu'on transforme, dit M. Leahy. Mais ce marché est en expansion et on espère que, d'ici cinq ans, ce sera la totalité des pelures qui sera valorisée ainsi.»


Ces temps-ci, l'entreprise de 290 employés travaille avec Cintech agroalimentaire, un centre collégial de transfert technologique, pour éliminer les agents de conservation dans les pommes tranchées qu'elle vend aux boulangeries. Ces agents servent à combattre l'oxydation.


«Ça s'inscrit dans notre vision d'entreprise qui consiste à mettre en marché des produits les plus naturels possible», souligne Michael Leahy.


VERGERS LEAHY


Nombre d'employés : 290


Rang au classement : 16e


Croissance 1 an : 21 %


 

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.

La Fromagerie de l’Île-aux-Grues riposte à l'offensive européenne

13/09/2018 | Annie Bourque

PME DE LA SEMAINE. Elle mise sur l’authenticité de ses six nouveaux fromages et le côté haut de gamme de ses produits.

OPINION À la une: le nouveau Cirque au travail
Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires
La tournée des start-up et PME
11/09/2018 | lesaffaires.com
À la une: Avril, une stratégie qui porte fruit
Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

14:38 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour à 15:42 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.