Les Bourses plombées par les élections françaises et grecques

Publié le 07/05/2012 à 09:51, mis à jour le 07/05/2012 à 11:56

Les Bourses plombées par les élections françaises et grecques

Publié le 07/05/2012 à 09:51, mis à jour le 07/05/2012 à 11:56

Par Mathieu Lavallée

Photo : Bloomberg

Les marchés boursiers reculent à l’ouverture de la séance lundi à la suite du résultat des élections en Grèce et en France pendant la fin de semaine.


Vers 9h50, Toronto perd 0,6 % pendant que New York glisse tout au plus de 0,3 %.


Les bourses nord-américaines suivent la tendance enregistrée plus tôt en Europe et en Asie où les investisseurs ont réagi à l’arrivée de François Hollande à la présidence française, et à l’élection d’un gouvernement minoritaire en Grèce qui complique la mise en œuvre des mesures d’austérité à Athènes.


PLUS : Lendemain d'élection: les leçons à retenir


La Bourse de Paris a repris du mieux après avoir reculé à l’ouverture et gagne maintenant 0,5 %. Francfort glisse de 0,3 % et Londres profite d’un congé.


En Asie, Tokyo a chuté de 2,78 % et Hong Kong de 2,61 %.


La victoire de M. Hollande en France qui éjecte Nicolas Sarkozy du pouvoir n’est pas une surprise en soi. Mais les tractations électorales qui se poursuivront jusqu’aux scrutins parlementaires des 10 et 17 juin prochain peuvent créer de l’instabilité sur les marchés, soulignent les économistes et stratèges de UBS.


En Grèce lors des élections législatives, les électeurs ont puni les deux principaux partis à la base du plan de sauvetage qui a entrainé les importantes mesures d’austérité du gouvernement. La coalition au pouvoir s’est vue privée de sa majorité à Athènes.


La situation rend un consensus sur les mesures d’austérités plus compliqué et relancera les spéculations sur une possible sortie de la zone euro pour la Grèce, toujours selon UBS.


Voici l’état de la situation vers 9h40 à Toronto et New York :


- Le S&P/TSX perd 71 points, ou 0,6 %, à 11 800 points;


- Le S&P 500 glisse de 2 points, ou 0,15 %, à 1 367 points;


- Le Dow Jones se replie de 40 points, ou 0,3 %, à 12 998 points;


- Le Nasdaq échappe 4,5 points, ou 0,15 %, à 2 952 points;


- Le baril de pétrole se déprécie de 0,83 $ US, ou 0,85 %, à 97,66 $ US;


- L’once d’or baisse de 6,50 $ US, ou 0,4 %, à 1 638,70 $ US;


- Le dollar canadien s’apprécie de 0,18 cent US, ou 0,2 %, à 100,64 cents US.


PLUS :


Titres à surveiller: Power Corp, LinkedIn et Gildan


Notre section sur la revue des marchés boursiers


Sur LesAffaires.com cette semaine: moment critique pour plusieurs entreprises québécoises

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Bourse: Transforce soulève Toronto, Amazon coule New York

16:40 | LesAffaires.com et AFP

Les Bourses canadienne et américaine ont pris des directions opposées. Tandis que les résultats ...

La force de Facebook c'est que vous ne pouvez pas le quitter

06:46 | Jean Gagnon

Essayez seulement de fermer votre compte Facebook, et vous comprendrez ce qui fait la force de ce réseau social. ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bombardier : l'art de gagner du temps

Au minimum Bombardier trouve un moyen de faire patienter les investisseurs et leur donnent une nouvelle raison d'espérer

Bourse: Transforce soulève Toronto, Amazon coule New York

16:40 | LesAffaires.com et AFP

Les Bourses canadienne et américaine ont pris des directions opposées. Tandis que les résultats ...

Ottawa est assis sur plus de 730 millions $ non réclamés par les contribuables

Ottawa est assis sur plus de 730 millions $ de remboursements d'impôt et de chèques du gouvernement non ...