Les 500 plus grosses entreprises des É-U à un nouveau sommet

Publié le 21/08/2018 à 14:08

Les 500 plus grosses entreprises des É-U à un nouveau sommet

Publié le 21/08/2018 à 14:08

Par AFP

[Photo: Getty Images]

L’indice S&P 500 de Wall Street qui regroupe les 500 plus grosses entreprises cotées aux États-Unis a atteint un nouveau plus haut historique en séance mardi, soutenu par l’espoir d’un apaisement des tensions entre Washington et Pékin.


Cet indice, parmi les plus surveillés à la Bourse de New York, est monté jusqu’à 2 873,23 points vers 13H10. Le précédent record avait été établi le 26 janvier à 2 872,87 points.


L’indice élargi de Wall Street a de nouveau atteint un sommet mardi quelques mois après avoir collectionné les records entre 2017 et le début de l’année 2018.


En cas de clôture au-dessus de son niveau de janvier, il s’agirait de la 15e fermeture à un record cette année et de la 85e depuis l’élection de Donald Trump, d’après Howard Silverblatt de la société S&P Dow Jones Indices.


Alors que la saison des résultats d’entreprises touche à sa fin, celle-ci a, au même titre qu’au premier trimestre, été exceptionnellement satisfaisante de l’avis de nombreux observateurs du marché.


« Parmi les 467 entreprises du S&P 500 qui ont dévoilé leurs résultats trimestriels, 73 % ont battu les estimations en termes de ventes, un nouveau record », explique Alan Skrainka de Cornerstone Wealth Management, ajoutant que « la réforme fiscale a dynamisé les profits de ces entreprises ».


Adopté en fin d’année dernière par l’administration Trump, ce coup de pouce fiscal a permis un abaissement du taux moyen d’imposition des entreprises de 35 % à 21 % et le rapatriement des bénéfices détenus à l’étranger à un moindre coût.


Mardi, c’est l’espoir d’un apaisement des tensions entre Pékin et Washington qui soutenait sa progression.


« Il est fortement probable que les deux parties parviendront à un arrangement » alors que des émissaires de chaque camp doivent se rencontrer cette semaine, affirme M. Skrainka.


Après neuf années ininterrompues de croissance économique aux États-Unis et un cycle de hausse des indices boursiers qui s’apprête à dépasser un record de longévité mercredi avec 3 453 jours sans crise majeure, le prix moyen des actions américaines n’est pour autant pas encore trop élevé, d’après plusieurs analystes.


« Malgré le record sur le S&P 500, le rapport entre le prix moyen des actions des entreprises et les bénéfices qu’elles dégagent évolue au niveau de la moyenne des 50 dernières années », affirme M. Skrainka.


Ce niveau est encore loin par exemple de celui atteint en 2000, avant l’éclatement de la bulle internet.


« Je ne pense pas que les actions sont surévaluées et il y a encore de la place pour progresser », a estimé M. Skrainka.

À suivre dans cette section


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Contrats publics

Lundi 10 juin

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street, optimiste sur les négociations É-U/Chine, ouvre en hausse

Mis à jour à 10:12 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York monte à l'ouverture vendredi, dans la foulée de négociations États-Unis/Chine.

BRP s'offre la technologie derrière la moto électrique Redshift

Le petit achat ajoute à l'effort de R&D de BRP qui veut rester aux devants de l'industrie des sports motorisés.

À la une

SNC-Lavalin dévoile une perte de 1,6G$, coupe son dividende

Mis à jour il y a 3 minutes | Denis Lalonde

SNC-Lavalin a fait état d’une perte nette de 1,6 milliard $ (G$) au 4e trimestre, soit l’équivalent de 9,11$ par action.

À surveiller: Loblaw, Valener et Gildan

Que faire avec les titres de Loblaw, Valener et Gildan? Voici quelques recommandations d'analystes.

Les ventes de Loblaw déçoivent, l'action perd 5%

Mis à jour le 21/02/2019 | Dominique Beauchamp

Sans l'effet de l'inflation, les ventes par magasin comparable de Loblaw reculent de 0,2%.