Bourse: Wall Street clôture en hausse, Toronto recule

Publié le 21/08/2018 à 10:07, mis à jour le 21/08/2018 à 16:55

Bourse: Wall Street clôture en hausse, Toronto recule

Publié le 21/08/2018 à 10:07, mis à jour le 21/08/2018 à 16:55

[Photo: Getty Images]

La Bourse de New York a terminé en hausse mardi, aidée par l’espoir d’un apaisement des tensions commerciales entre les États-Unis et ses principaux partenaires commerciaux, Chine, Union européenne, Mexique et Canada.


Selon les résultats définitifs à la clôture, l’indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,25 % à 25 822,29 points.


Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s’est apprécié de 0,49 % à 7 859,17 points.


L’indice élargi S&P 500 a grimpé de 0,21 % à 2 862,96 points. Il a atteint en cours de séance son plus haut niveau historique avant de refluer.


Le principal indice de la Bourse de Toronto, le S&P/TSX, a clôturé à 16 296,97 points, en recul de 0,21%.


La Bourse de Francfort a fini en hausse mardi, le Dax progressant de 0,43 %, alors que les investisseurs exploitent une possible détente des tensions commerciales entre Pékin et Washington. L’indice vedette a avancé de 53,19 points à l’issue de la séance pour finir à 12 384,49 points.


La Bourse de Paris a terminé dans le vert mardi avec une hausse de 0,54 %, effaçant la quasi-totalité de ses pertes de la semaine dernière. L’indice CAC 40 a pris 28,95 points pour clôturer à 5 408,60 points, dans un volume d’échanges faible, de 2,5 milliards d’euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,65 %.


La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,34 % mardi, faiblissant après trois jours de hausse d’affilée, sur fond d’appréciation de la livre face au dollar. À la clôture, l’indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 25,56 points à 7 565,70 points.


L’administration Trump a reporté sine die la publication d’un rapport sur d’éventuelles taxes supplémentaires à l’importation de voitures, au vu des négociations en cours avec l’Union européenne, le Canada et le Mexique, a indiqué le secrétaire au Commerce américain.


Dans une interview au Wall Street Journal diffusée mardi, Wilbur Ross a affirmé qu’il n’était « pas évident que le rapport soit prêt à la fin du mois » d’août, contrairement à ce qu’il avait indiqué en juillet.


Sur un autre front commercial, le vice-ministre du Commerce, Wang Shouwen, doit rencontrer cette semaine à Washington le sous-secrétaire américain au Trésor chargé des affaires internationales, David Malpass, alors que les deux pays se livrent depuis plusieurs mois à des attaques réciproques sur les taxes à l’importation.


« Il y a tellement de choses en jeu qu’il est fortement probable que les deux parties parviendront à un arrangement », a affirmé Alan Skrainka de Cornerstone Wealth Management.


« David Malpass est l’ancien chef économiste de la banque Bear Sterns, il est sérieux et pas politique, il peut faire avancer les choses », a indiqué quant à lui Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.


Ces différentes fenêtres de négociation entre Washington et ses principaux partenaires ont constitué « les piliers de la hausse du marché, car elles permettent de respirer », a estimé le spécialiste.


De plus, les résultats trimestriels des entreprises continuaient à soutenir la hausse des cours alors que la quasi-totalité des sociétés cotées à Wall Street ont dévoilé leurs résultats trimestriels et que « 73 % ont fait état de ventes au-dessus des estimations, un record », a relevé M. Skrainka.


L’optimisme du marché, déjà à l’œuvre lundi et vendredi, n’a toutefois pas permis à l’indice élargi S&P 500, regroupant les plus grosses entreprises cotées américaines, de clôturer à un niveau historiquement élevé après avoir culminé en cours de séance à 2 873,23 points, un niveau inédit.


Le marché obligataire se tendait : vers 16H30, le taux à dix ans sur la dette américaine montait à 2 843 % contre 2 819 % à la clôture lundi, et celui à 30 ans à 3 002 % contre 2 985 % la veille.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.

L'AMF confirme qu'elle enquête sur Bombardier, le titre plonge

Mis à jour le 16/11/2018 | La Presse Canadienne

Le titre de Bombardier a plongé de 20% vendredi après l'annonce de l'AMF.

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?

Que nous réservent les 10 prochaines années en Bourse?

16/11/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes d’avis que les marchés boursiers offriront des rendements intéressants, mais plus modestes.

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.