Bourse: le S&P 500 à son plus haut depuis cinq ans

Publié le 18/01/2013 à 17:05

Bourse: le S&P 500 à son plus haut depuis cinq ans

Publié le 18/01/2013 à 17:05

Par AFP

La Bourse de New York s'est hissée vendredi à un niveau plus atteint depuis cinq ans, grâce à une troisième semaine consécutive de hausse. À Toronto, la Bourse a clôturé en hausse, encouragée par de nouvelles données laissant croire que la Chine se remet de son ralentissement économique et par une révision à la hausse du cours cible de l'action de Research In Motion par un analyste.


L'indice composé S&P/TSX a gagné 50,96 points à 12 725,69 points, l'économie chinoise ayant crû de 7,9 pour cent au quatrième trimestre, comparativement à une croissance de 7,4 pour cent pour le trimestre précédent.


Le titre de Research In Motion (TSX:RIM) a pris 7 % après qu'un analyste chez Jefferies eut recommandé d'acheter l'action alors qu'il ne recommandait précédemment que de la conserver.


À New York, le Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 53,68 points (0,39%) à 13 649,70 points, à son plus haut depuis le 10 décembre 2007, mais le Nasdaq, à dominante technologique, a lâché 1,29 point à 3.134,71 points (0,04%).


L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'est apprécié de 0,34% (5,04 points), à 1.485,98 points, à un nouveau plus haut depuis le 26 décembre 2007.


"C'est une excellente nouvelle, cela montre que le marché a su revenir à son niveau d'avant (la crise) et c'est un bon signe pour les investisseurs: cela montre que Wall Street va mieux", a applaudi Art Hogan, de Lazard Capital Markets.


Selon lui, en dépit de résultats d'entreprises en demi-teinte et d'une baisse inattendue du moral des ménages en janvier, la place new-yorkaise a été soutenue vendredi notamment par des bons indicateurs en Chine.


La deuxième économie mondiale, qui a vu sa croissance progresser de 7,9% au dernier trimestre 2012, contre seulement 7,4% pour la période de juillet à septembre.


Mais au-delà de ces indicateurs, Wall Street reste tirée à la hausse par un confiance accrue des opérateurs dans un marché "où les conditions s'améliorent, et qui est encore sous-investi" et promis à de plus fortes hausses, selon M. Hogan.


"Mais ce n'est pas une hausse linéaire", a-t-il remarqué.


Les courtiers ont ainsi "accueilli favorablement les performances de General Electric mais aussi de (la banque) Morgan Stanley, qui étaient meilleures que prévu", à l'inverse des prévisions du numéro un mondial des microprocesseurs Intel, qui ont déçu, ont estimé les experts de Charles Schwab.


La Bourse se préparait également à un long week-end de trois jours, les marchés financiers américains observant un jour férié lundi en célébration de Martin Luther King. 

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

12 titres pour donner une nouvelle impulsion à votre portefeuille

Édition du 30 Août 2014 | St√©phane Rolland

Même si la Bourse canadienne surclasse la Bourse américaine depuis le début de l'année, les quatre experts réunis ...

Difficile de se démarquer lors des envolées boursières

Édition du 30 Août 2014 | St√©phane Rolland

Pas facile de battre un marché boursier qui a le vent dans les voiles. Un an après notre précédente table ronde, ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

L'économie québécoise est engourdie en mai

L'économie du Québec reste engourdie tandis que la production de biens décline.

Bourse: la crise ukrainienne refait surface

Il y a 30 minutes

Les tensions en Ukraine plombe la Bourse à New York.

La confiance des propri√©taires de PME stable en ao√Ľt, mais embellie en vue

L'indice de confiance de la FCEI montre que la confiance stagne. Mais le PDG de la Banque Nationale se fait optimiste.