Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 14/09/2017 à 07:10, mis à jour le 14/09/2017 à 08:39

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 14/09/2017 à 07:10, mis à jour le 14/09/2017 à 08:39

Photo: Gettyimages

1. Contexte


On s'en était presque ennuyé! La Corée du Nord revient à l'avant-scène, poursuivant l’escalade verbale avec les pays occidentaux et affirmant qu’elle va «couler» le Japon et réduire les États-Unis en cendres. Outre le retour de ce nuage sur les marchés, les investisseurs digèrent des données économiques décevantes en Chine et la possibilité d'une hausse des taux d'intérêt dans les prochains mois en Angleterre. Les investisseurs auront par ailleurs quelques données économiques à se mettre sous la dent ce jeudi.  


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq se replient de respectivement 0,06%, 0,02% et 0,12% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, se hisse de 0,53% pour passer la barre des 55$US, touchant 55,45$US.


3. À l'étranger


En Asie, les marchés ont battu en retraite après la publication d'indicateurs économiques décevants en Chine. L'indice composite de Shanghai a cédé 0,38%, le Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a reculé de 0,42% et le Nikkei de la Bourse de Tokyo a mis un terme à sa lancée de plusieurs séances, abandonnant 0,29%.


En Europe à la mi-séance, le rouge domine. L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris cède 0,01% et le DAX de la Bourse de Francfort se replie de 0,23%, mais le FTSE 100 de la Bourse de Londres ajoute 0,07%.


«Les marchés en Europe sont légèrement dans le rouge aujourd'hui alors que l'élan haussier auquel nous avons assisté au début de la semaine s'est évanoui, et que des statistiques moins bonnes qu'attendu publiées en Chine avant l'ouverture des marchés européens ont accentué ce mouvement négatif», a souligné dans une note David Madden, un analyste de CMC Markets.


La production industrielle et les ventes au détail en Chine ont en effet fortement ralenti en août, pour le deuxième mois consécutif et de façon inattendue.


La Chine a subi en août de nouveaux signes d'essoufflement économique, avec un ralentissement marqué et inattendu de sa production industrielle, des ventes de détail et de l'investissement, ce qui «a donné aux investisseurs des raisons de s'inquiéter», selon M. Madden.


4. Agenda


Les données hebdomadaires sur les demandes de chômage aux États-Unis pour la semaine terminée le 8 septembre sont attendues, ainsi que l'indices des prix à la consommation d'août.


Au Canada, seul l'indice des prix des logements neufs de juillet sera publié ce jeudi.


5. Titres en actions



L'exploitant des épiceries IGA et Sobeys, Empire(EMP.A, 19,75$), a dévoilé un bénéfice par action ajusté de 0,32$ à son premier trimestre terminé le 5 août, comparativement à 0,27$ au même trimestre de l'an dernier. Les analystes tablaient sur un bénéfice de 0,22$ par action. Les ventes des magasins comparables, excluant l'essence, ont progressé de 0,5%, tandis qu'elles avaient diminué de 1,8% à la même période un an plus tot.


Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, bonifie son cours cible de 1$ pour le titre de Stingray Digital Group(RAY., 9,65$) pour le fixer à 11$. L’analyste ajuste ses prévisions financièrs pour refléter la hausse du dollar canadien et l’inclusion initiale de revenus tirés de ses services de vidéo sur demande.


Les pilotes d'Air Canada(AC, 23,59$) ont accepté une entente qui permettra à leur employeur d'augmenter la flotte d'appareils qui pourront voler sous l'enseigne bon marché Rouge. Cette division était initialement limitée à 50 avions. Rappelons que Bombardier livrera 45 appareils CS300 en 2019. L'action d'Air Canada a déjà monté de 72% à ce jour en 2017.


Neil Maruoka, de Canaccord Genuity, réitère sa recommandation d’achat et sa cible de 5,25$ pour le titre de TSO3(TOS, 2,71$). L’industrie et les autorités responsables de la réglementation en matière de santé évoluent dans une direction favorable à la société de Québec en ce qui a trait à la stérélisation des instruments médicaux, estime l’analyste.


Il n'est pas encore en Bourse, mais vise l'être. Le célèbre détaillant canadien Roots a indiqué mercredi son intention de s'inscrire à la Bourse de Toronto. La société pourrait valoir 700M$ après avoir recueilli 200M$ auprès des investisseurs.

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

L'art subtil de rédiger un courriel, selon Steve Jobs

Mis à jour le 19/02/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. En quelques mots, le cofondateur d'Apple savait mettre son interlocuteur dans sa poche...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour le 16/02/2018

Wall Street poursuit sur sa lancée, retour sur Bombardier, MTY se dévoile, cible réduite pour l'Industrielle Alliance.

À la une

Restructurer le Québec en quatre mois, de la magie?

19/02/2018 | Catherine Charron

Pas si sorcier selon le président du groupe de travail sur l'économie collaborative, Guillaume Lavoie.

Vivre près d'une station de ski... À quel prix?

19/02/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Les propriétés sont environs 10% plus chères dans les villes où se trouve un centre de ski.

Comment investir en Russie

19/02/2018 | François Normand

La situation politique de Moscou et sa politique étrangère «préoccupent» les investisseurs depuis un certain temps.