Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 15/01/2019 à 07:01

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 15/01/2019 à 07:01

[Photo : 123rf]

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en légère hausse mardi, se redressant grâce à la perspective de réductions fiscales en Chine, tout en restant sur ses gardes avant le vote du Parlement britannique sur le Brexit.


Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,08% à 23 885 points selon les contrats à terme. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, progresse de 0,31 % %, à 6564,75 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,06% à 2582,25 points.


Contexte


«Le rebond de l'Asie entraîne» les indices, a souligné Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.


La bonne orientation des places asiatiques s'explique par la perspective d'un geste du gouvernement chinois qui semble prêt à «prendre de nouvelles mesures dans les semaines qui viennent (...) sous la forme de réductions d'impôts pour adoucir les effets du ralentissement», a estimé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.


Cette nouvelle positive venue d'Asie allégeait l'atmosphère sur des marchés européens par ailleurs préoccupés par la situation britannique.


«Le vote au Parlement britannique constitue la principale attraction du jour, après la clôture européenne ce soir», a noté M. Le Liboux. Même si, a-t-il ajouté, «il n'y a pas vraiment de suspense sur son issue».


«Il sera toujours possible de commenter les conséquences d'un rejet plus ou moins massif du plan de sortie proposé par Theresa May, mais le fait est que l'absence de visibilité sera toujours la principale certitude après ce vote», a-t-il complété.


Le sort du Brexit est suspendu au vote mardi des députés britanniques, qui se prononceront dans la soirée sur l'accord de divorce conclu avec Bruxelles. Si les députés votent le texte, le Brexit sera effectif le 29 mars à 23H00 GMT. Mais dans l'éventualité, jugée plus que probable, d'un rejet, le pays entrera «en territoire inconnu», a prévenu la Première ministre Theresa May.


À l’étranger


Les Bourses chinoises ont rebondi mardi à la clôture, effaçant leurs fortes pertes de la veille après l'annonce que la Chine va poursuivre sa politique de baisses d'impôt ciblées pour relancer l'économie.


Une baisse «à plus grande échelle» de cotisations et de taxes est prévue cette année pour soutenir les petites entreprises et l'industrie manufacturière, ont annoncé plusieurs responsables chinois.


Cette annonce fait suite à plusieurs mesures de relance mises en place ces dernières semaines, dont des baisses d'impôts pour les petites entreprises et un allègement des contraintes financières sur le secteur bancaire. En 2018, les réductions d'impôts ont représenté 1.300 milliards de yuans (168 milliards d'euros).


«Les investisseurs retrouvent confiance grâce aux efforts de relance actuels», a expliqué Zhang Gang, consultant chez Central China Securities.


La séance s'est tenue au lendemain de la publication d'une série de chiffres décevants sur le commerce illustrant les difficultés de l'économie chinoise, avec en ligne de mire la semaine prochaine les chiffres de la croissance 2018 qui pourraient être les plus faibles depuis 30 ans.


«Réduire les impôts est presque le seul moyen pour stimuler la consommation des ménages et les entreprises privées», qui concentrent les inquiétudes les plus fortes dans le ralentissement actuel, a expliqué Wang Jian, économiste à Shenwan Hongyuan Group.


Les sociétés du secteur de l'énergie étaient bien orientées dans le sillage des cours du pétrole, en raison d'achats à bon compte après le net repli enregistré lundi.


À l’agenda


Du côté des indicateurs, l'indice d'activité de la région de New York (Empire State) est attendu aujourd'hui.


En Europe, l'Allemagne publiera les chiffres de son PIB et de son excédent budgétaire pour 2018, des données très attendues car elles pourraient révéler une «récession technique». Plus que le chiffre annuel, c'est la tendance qui inquiète. La première économie européenne a vu son PIB reculer de 0,2% au troisième trimestre, et les espoirs de rebond au quatrième trimestre se sont heurtés pour octobre et novembre à des statistiques industrielles décevantes.


Les investisseurs suivront également dans l'après-midi un discours du président de la BCE Mario Draghi devant le Parlement européen.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

15/02/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Les données américaines confortent la crainte d'une récession prochaine.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

14/02/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Janvier encourage la prise de risque.»

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.