Bourse: New York suit les marchés mondiaux et recule

Publié le 14/01/2019 à 09:48, mis à jour le 14/01/2019 à 16:43

Bourse: New York suit les marchés mondiaux et recule

Publié le 14/01/2019 à 09:48, mis à jour le 14/01/2019 à 16:43

Un homme marche dans la Bourse à New York.

[Photo: Getty Images]

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a clôturé en baisse lundi, lestée, tout comme les principales places mondiales, par des chiffres jugés décevants sur le commerce extérieur chinois qui éveillaient à nouveau le spectre d’un ralentissement de l’économie mondiale. Cette inquiétude n'a pas semblé affecter les échanges canadiens. 


Indices


À Toronto, le S&P/TSX a gagné 0,24 %, ou 36 points, à 14 975 points. Ça représente une hausse de 4,6% par rapport au début de l'année


Le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette du parquet new-yorkais a laissé aller 0,36 %, ou 86 points, à 23 909 points.


Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé de 0,94 %, ou 65 points, à 6 905 points. 


Le S&P 500 a perdu 0,53 %, ou 13 points, à 2582 points. 


Contexte


L’annonce lundi par Pékin d’une baisse de l’excédent commercial chinois de 16,2 %, à 351,8 milliards de dollars, a entraîné une chute des places financières mondiales, d’abord en Asie, puis en Europe, et enfin aux États-Unis.


Au-delà de l’annonce de lundi, « les données économiques chinoises suggèrent depuis plusieurs mois que l’économie est en train de ralentir », a commenté Adam Sarhan de 50 Park Investment. 


Croissance plus molle, ralentissement de l’activité manufacturière, des ventes au détail... De nombreux voyants indiquent un essoufflement de la deuxième économie mondiale, pourtant poumon de la croissance dans le monde depuis des années.


Ces craintes d’un calage de l’activité chinoise, et par conséquent de la croissance mondiale, ont déjà entraîné une forte chute des indices fin 2018 et constituent, selon des propos du patron de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, jeudi, « l’inquiétude principale » de l’institution.


Les marchés faisaient par ailleurs face à d’autres motifs d’inquiétudes, encourageant les courtiers à rester en retrait.


« Entre les dernières statistiques sur le commerce extérieur chinois (...) le shutdown, et les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine qui avancent peu, le marché américain comme les marchés mondiaux sont soumis à de nombreux motifs d’inquiétude », a commenté Peter Cardillo de Spartan Capital.


Lundi, les investisseurs se positionnaient également au démarrage de la saison des résultats du quatrième trimestre 2018.


En guise de top départ à cette saison, la banque Citigroup a annoncé lundi des résultats contrastés, marqués par un bond de ses bénéfices sur fond de stagnation de ses revenus. Son titre a toutefois pris 3,95 %.


Les banques JPMorgan Chase (+1,03 %) et Wells Fargo (+1,15 %) doivent publier les leurs mardi, avant Bank of America (+1,31 %) et Goldman Sachs (+1,01 %) mercredi.


Malgré cette bonne santé des banques, le cabinet S&P Capital IQ a revu à la baisse ses perspectives de croissance des bénéfices des entreprises américaines, à 12,1 % pour le quatrième trimestre 2018 et 5,6 % sur l’ensemble de l’année 2019.


Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt sur la dette à dix ans montait à 2,705 % vers 21H20 GMT, contre 2,701 % vendredi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,051 %, contre 3,033 % en fin de semaine dernière.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Où sont passés tous les actifs?

BLOGUE INVITÉ. Les grandes fortunes du 21e siècle se sont créées avec de plus en plus d'actifs intangibles.

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Projet Maxi-Flashfood: la fin de l'épicerie hebdomadaire

22/02/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Voici comment une épicerie quotidienne pourrait réduire la gaspillage financier et alimentaire.

Lightspeed vise le milliard des licornes

Mis à jour le 22/02/2019 | Dominique Beauchamp

Le concepteur de logiciels aux points de vente pour les PME émet ses actions à un multiple d'environ 16 fois ses revenus