Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 23/02/2018 à 06:51, mis à jour le 23/02/2018 à 07:42

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 23/02/2018 à 06:51, mis à jour le 23/02/2018 à 07:42

Photo: Shutterstock

1. Contexte


Les Bourses américaines devraient terminer la semaine sur une bonne note, les investisseurs ayant peu de nouveaux éléments à se mettre sous la dent si ce n'est les discours attendus de deux dirigeants de la Réserve fédérale américaine.


Par ailleurs, une importante acquisition survient dans le secteur des aliments naturels pour les animaux.


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq prennent respectivement 0,41%, 0,49% et 0,46% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, recule de 0,48% à 66,08$US.


À l'étranger


En Asie, la Bourse de Hong Kong a fini en hausse de 0,97%, rattrapant en partie ses pertes de la veille, grâce notamment aux entreprises du secteur de l'énergie portées par la hausse du cours du pétrole. La Bourse de Shanghai a pour sa part gagné 0,63%.


À Tokyo, l'indice Nikkei a monté de 0,72%, l'effet bénéfique de la publication d'indicateurs américains encourageants ayant été tempéré par l'appréciation du yen.


En Europe à la mi-séance, la tendance est incertaine. Le CAC 40 de Paris perd 0,15% et le FTSE 100 de Londres cède 0,14%, mais le DAX de Francfort ajoute 0,07%.


Le taux d'inflation annuel de la zone euro a légèrement ralenti en janvier à 1,3%, contre 1,4% en décembre, selon l'Office européen des statistiques Eurostat, confirmant une première estimation datant du 31 janvier.


Mais, selon les analystes de Saxo Banque, l'inflation en zone euro «est encore bien trop loin de la cible de 2% (...) pour être réellement un sujet de politique monétaire».


Autre indicateur à l'agenda, la croissance économique allemande a légèrement décéléré au quatrième trimestre 2017, avec une progression du PIB de 0,6% par rapport au trimestre précédent tirée par l'export.


4. Agenda


Sur le front statistique, l'action sera surtout au Canada. On attend l'indice des prix à la consommation de janvier.


Au sud de la frontière, les dirigeants de la Réserve fédérale William Dudley et John Williams prononcent des allocutions.


5. Titres en action


La Banque Royale(Tor., RY) a dévoilé un bénéfice supérieur aux attentes à son premier trimestre, grâce notamment à la vigueur de ses activités de gestion de patrimoine. Excluant les éléments exceptionnels, le bénéfice s’est établi à 2,05$ par action, tandis que les analystes visaient 1,99$ l’action. L’institution a par ailleurs annoncé une hausse de 0,03$ de son dividende trimestriel, à 0,94$.


Sabahat Khan, de RBC Marchés des capitaux, fait passer sa cible pour le titre du spécialiste des vitamines Jamieson Wellness(JWEL, 20,70$) de 23$ à 24$, tout en réitérant sa recommandation surperformance. La société a dévoilé des ventes et un bénéfice d'exploitation conformes aux attentes de l'analyste. Les revenus ont grimpé de 28% à 84,3M$, tout comme le bénéfice d'exploitation qui s'est établi à 18,8M$. M. Khan souligne que les prévisions pour 2018 sont aussi conformes à ses attentes. L'analyste croit que Jamieson présente une occasion attrayante en raison de ses perspectives et de celles de son industrie, ainsi que des liquidités abondantes qu'elle dégage.


Darko Mihelic, de RBC Marchés des capitaux, fait passer sa cible pour le titre de la Banque CIBC(116,93$) de 138$ à 141$ après la publication de résultats du premier trimestre qu'il qualifie de bons. Sa recommandation reste à neutre.


Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, maintient sa recommandation d’achat et sa cible de 72$ pour le titre de SNC-Lavalin(SNC, 55,60$), après la publication de résultats du quatrième trimestre qu’il juge solides. La valorisation du titre lui apparait attrayante.


Kenric S. Tyghe, de Raymond James, fait passer sa cible pour le titre de Loblaw(L, 64,51$) de 85$ à 82$, afin de refléter les coûts plus élevés que prévu de la réforme du remboursement des médicaments, notamment. Il réitère néanmoins sa recommandation surperformance pour le titre.


Au sud de la frontière, General Mills(NY, GIS) acquiert Blue Buffalo Pet Products(Nasdaq, BUFF) pour près de huit milliards de dollars au comptant. Cette transaction, souligne Reuters, permet au producteur de céréales d'entrer sur le marché en forte croissance des aliments naturels pour animaux. Le titre de Blue Buffalo grimpe de 17% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.



image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

10 choses à savoir mardi

12/06/2018 | Alain McKenna

Ce qu'Hydro-Québec devrait exporter aux États-Unis, Metro livre partout le même jour, ce vélo sans pédale fait courir!

10 choses à savoir lundi

11/06/2018 | Alain McKenna

Le remède au réchauffement du climat dans cette fiole. Ubisoft voit la fin des consoles, l'émoticône qui sauve des vies.

À la une

Quel est VOTRE meilleur truc pour être efficace et heureux au travail?

Il y a 19 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Confiez-le moi, et celui-ci figurera peut-être bien dans un grand article du journal Les Affaires...

Hydro-Québec réclame des tarifs «dissuasifs» pour la crypto

17/06/2018 | François Remy

BLOGUE. L'énergéticien demande de tripler le prix du kilowattheure pour décourager l’industrie blockchain.

Gestion de l’offre: ce que Trump et cies ne vous disent pas

16/06/2018 | François Normand

ANALYSE GÉOPOLITIQUE - Un débat d’idées est le bienvenu, mais encore faut-il considérer tous les éléments. Les voici.