Le pétrole se maintient de justesse au-dessus de 90 dollars à New York

Publié le 04/03/2013 à 15:56

Le pétrole se maintient de justesse au-dessus de 90 dollars à New York

Publié le 04/03/2013 à 15:56

Par AFP

Les cours du pétrole ont reculé lundi, se maintenant toutefois au-dessus du seuil de 90 dollars le baril dans un marché inquiet pour la demande en brut dans le monde et prudent avant une semaine riche en indicateurs des deux côtés de l'Atlantique.


Le baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en avril a cédé 56 cents à 90,12 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après être tombé en cours d'échanges à 89,33 dollars, au plus bas depuis deux mois.


A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a terminé à 110,09 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 31 cents par rapport à la clôture de vendredi. Il a glissé plus tôt à 109,58 dollars, son plus bas niveau depuis la mi-janvier.


Après avoir dégringolé sous les 90 dollars, à un niveau plus vu depuis décembre, les cours de l'or noir ont connu une séance indécise.


« Cela montre que le soutien du marché » pour se maintenir au-dessus de ce seuil psychologique « important » est « de moins en moins solide », a estimé Andy Lebow, de Jefferies Bache.


« L'humeur est à la vente et à la baisse. Il n'y a rien (dans les nouvelles) pour inverser la tendance vers le haut », a renchéri Dominick Chirichella, de Energy Management Institute, citant un « contexte économique mondial qui a du mal à décoller », notamment en Chine « après un indicateur manufacturier décevant ».


La production manufacturière chinoise est en effet tombée à son plus bas niveau en cinq mois en février, selon une statistique publiée vendredi, ce qui alimentait les craintes sur le ralentissement économique du géant asiatique.


SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

La pétrolière Talisman dans la mire de Repsol, l'action grimpe

23/07/2014

La pétrolière de Calgary, qui a été à la traîne de son secteur depuis cinq ans, serait convoitée par le géant espagnol.

Pétrole: les tensions géopolitiques n'entraînent pas de flambée des prix

18/07/2014

Le crash d'un avion de ligne malaisien en Ukraine et les conflits au Moyen-Orient ont peu d'effets pour le moment.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Comment j'ai épargné près de 1 000$ en planifiant un voyage d'affaires avec Flightfox

BLOGUE. Grâce à une start-up montréalaise, on peut optimiser un itinéraire de voyage de manière à économiser beaucoup.

Québecor presse Ottawa avant d'investir dans une expansion pancanadienne

L'expansion pancanadienne dans le sans-fil se fera si l'entreprise peut minimiser ses risques financiers, dit le PDG.

Bombardier: la vente d'une division n'est pas exclue

Bombardier n’exclut pas la possibilité de vendre, en tout ou en partie, une ou plusieurs de ses nouvelles entités.