La Banque Royale dépasse les attentes, hausse son dividende

Publié le 23/02/2018 à 08:43

La Banque Royale dépasse les attentes, hausse son dividende

Publié le 23/02/2018 à 08:43

La Banque Royale du Canada (Tor., RY) a maintenu son bénéfice net au premier trimestre de 2018, après l'impact de la réforme fiscale aux États-Unis, alors que son risque pour perte sur créances est resté stable.


La première banque du pays a annoncé vendredi un bénéfice net de 3G$ au premier trimestre clos le 31 janvier, inchangé sur un an compte tenu de l'incidence de 178M$ de la réforme fiscale américaine.


Hors éléments exceptionnels, comme la vente lors du dernier exercice de la vente des activités américaines de Moneris, le bénéfice est ressorti à 2,01$ par action, soit six cents au-dessus des prévisions moyennes des analystes.


«La forte activité des clients et la solide croissance des volumes dans la plupart des secteurs ont contribué à notre bénéfice de 3 milliards de dollars pour le premier trimestre, alors que nous avons absorbé la réduction de valeur découlant de la réforme fiscale américaine», a estimé Dave McKay, PDG de la Banque Royale, dans un communiqué.


Le chiffre d'affaires a atteint 10,8G$ au premier trimestre, en hausse de 12% sur celui réalisé sur le même trimestre du précédent exercice.


Le secteur de la banque de détail a dégagé un bénéfice de 1,5G$, en hausse de 10% (à périmètre comparable) avec des volumes plus importants et «un élargissement des écarts de taux».


Pour la gestion de patrimoine, le bénéfice a été de 597 millions de dollars, un bond de 39% dû à la croissance des actifs et à «une baisse du taux d'imposition effectif qui reflète la réforme fiscale américaine», selon le communiqué de la RBC.


Les activités de marchés des capitaux ont dégagé un bénéfice de 748M$, en progression de 13% sur les trois mois considérés du dernier exercice.


Les activités d'assurances ont généré entre novembre et janvier un bénéfice de 127M$, en hausse de 5%, avec «les révisions favorables» lors du dernier exercice sur les «données sur la mortalité et les primes et de la croissance du volume de sinistres» pour les opérations à l'international.


Hausse du dividende


La Banque Royale a par ailleurs annoncé une bonification de son dividende trimestriel. Celui-ci augmente de 3%, passant de 0,91$ à 0,94$ par action.


Le titre de la Royale est en baisse de 0,48% à ce jour en 2018. Il a augmenté de moins de 4% sur un an.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Banques : les résultats sont meilleurs, mais...

Édition du 16 Juin 2018 | Dominique Beauchamp

Les investisseurs ont bâillé au dévoilement d'une hausse moyenne de 13 % des bénéfices des banques au deuxième ...

Banque Laurentienne: entre soulagement et inquiétudes

Mis à jour le 01/06/2018 | Stéphane Rolland

Les investisseurs célèbrent; certains analystes n’ont pas le cœur à la fête.

À la une

Intrapreneuriat: 4 personas à adopter pour naviguer sur les méandres corporatifs

Il y a 55 minutes | Federico Puebla

BLOGUE INVITÉ. Passion et résilience sont des atouts nécessaires, mais loin d’être suffisants pour l'intrapreneur.

Start-up: Potloc obtient un financement de 2,5M$

Il y a 55 minutes | Denis Lalonde

Potloc obtient un financement de 2,5 millions $ qui doit lui permettre d'ouvrir des bureaux à Toronto et Paris.