Encore un rôle à jouer, mais les rendements diminuent


Édition du 16 Janvier 2016

Les obligations de sociétés ont connu l'an dernier leur pire tempête depuis la crise. La chute du pétrole et des ressources, de même que l'anticipation de la première hausse des taux américains en 10 ans, ont malmené ces titres peu négociables. ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: