Bank of America aidée au premier trimestre par les prêts accordés aux ménages

Publié le 16/04/2018 à 08:04

Bank of America aidée au premier trimestre par les prêts accordés aux ménages

Publié le 16/04/2018 à 08:04

Par AFP

Bank of America a annoncé lundi des résultats trimestriels solides, profitant à la fois d'une baisse de ses impôts et d'une hausse des prêts accordés aux ménages à qui elle a répercuté les relèvements des taux d'intérêt effectués par la banque centrale.


Le bénéfice net a bondi de 34,2% à 6,5 milliards de dollars au premier trimestre, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 62 cents contre 59 cents attendus en moyenne par les analystes.


Le chiffre d'affaires a lui augmenté de 3,9% à 23,1 milliards de dollars contre 23,06 milliards escomptés.


«Une forte activité des clients couplée avec la croissance économique mondiale et une consommation (des ménages) solide aux États-Unis ont conduit à des bénéfices trimestriels record», a souligné le PDG Brian Moynihan, cité dans le communiqué.


La deuxième banque américaine par actifs (2.328 milliards de dollars) a enregistré une hausse de 8% des prêts accordés aux ménages et aux PME, à qui elle a répercuté les hausses des taux d'intérêt, dont une pendant le trimestre, effectuées par la banque centrale. Au final, les revenus de la banque de détail, première contributrice au chiffre d'affaires, ont augmenté de 9%.


Vendredi dernier, ses rivales JPMorgan Chase et Citigroup ont également fait part de gros bénéfices dopés par les hausses de taux d'intérêt.


Comme elles, Bank of America n'a en revanche pas augmenté la rémunération offerte aux épargnants dont les dépôts ont progressé de 6%. Autre bonne nouvelle: les provisions liés aux impayés des emprunteurs sont stables.


L'établissement a également vu sa facture fiscale diminuer de 9% comparé à il y a un an, conséquence de la réforme fiscale ayant abaissé nettement le taux d'imposition des entreprises.


Seul hic, la performance des activités de courtage est mitigée: si leur bénéfice a augmenté de 2,2%, leurs revenus ont diminué de 2,4% principalement à cause d'un déclin de 13% des recettes générées par le courtage des obligations, devises et des matières premières (FICC).


À Wall Street, le titre gagnait 0,64% à 29,99 dollars vers 11H15 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

À la une

La Bourse démarre en lion, trop tôt pour fêter?

Mis à jour le 19/01/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Robots et espoirs soulèvent les cours, mais une remontée des taux guette si une reprise se confirmait.

Le Canada doit se préparer à un Brexit «dur»

19/01/2019 | François Normand

ANALYSE - À moins d'une surprise, le libre-échange entre le Canada et le Royaume-Uni prendra fin. Il faut s'y préparer.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

19/01/2019 | François Pouliot

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.